Home » Quelle est la différence entre l’adultère et l’infidélité ?

Quelle est la différence entre l’adultère et l’infidélité ?

by Nadia Moulin

L’adultère (nom masculin) est « le fait pour un époux ou une épouse de violer son serment de fidélité, de partage, et d’avoir des relations sexuelles avec une personne autre que son conjoint envers qui il a affirmé ce serment ». Couramment, on parle également d’infidélité.

Quels sont les types d’infidélité ?

Sur la question de l’infidélité, il y a donc une limite à poser et il faut définir où se situe la limite à ne pas franchir, à savoir le fantasme, le flirt, le baiser, ou plus… C’est le fruit d’une conversation que chaque couple doit avoir, il est probable que vous et votre partenaire ne partagiez pas le même avis. Infidélité financière : quand l’argent vient rompre la confiance conjugale

L’infidélité financière peut prendre de nombreuses formes, mais elle se résume à une trahison dans laquelle l’argent est au centre. Cela peut inclure des choses comme cacher des dettes, mentir sur les dépenses, cacher des revenus, ouvrir des comptes bancaires secrets, ou même utiliser l’argent de la famille pour des activités secrètes. Il s’agit d’un terme restant encore rarement utilisé dans l’Hexagone, mais il peut être aussi destructeur qu’un adultère plus « commun ». Imaginez que votre partenaire possède un compte caché, comment réagiriez-vous ? Faute d’étude francophone, il est difficile de cerner à quel point cette tromperie est commune. Il faut se rendre sur un site canadien pour observer grâce à une étude que 36 % des Canadiens avouent avoir raconté un mensonge à leur partenaire concernant leurs finances.

Cette forme d’infidélité peut avoir des répercussions profondes sur une relation, car elle peut créer une perte de confiance, de la colère et de l’anxiété.

Quelle est la punition de l’adultère ?

Elle constitue donc une faute conjugale, qui peut être sanctionnée par le prononcé du divorce aux torts exclusifs du conjoint ayant violé le devoir de fidélité.

La Cour de Cassation a admis, dans un arrêt du 30 avril 2014, que l’adultère peut être constitué même en l’absence de relation physique. Ainsi, le fait pour une personne de fréquenter des sites de rencontre, d’y échanger des messages et des photographies intimes, constitue bien une violation du devoir de fidélité.

Avant 1965, l’adultère avait un caractère péremptoire : elle était automatiquement une cause de divorce. Depuis la loi du 11 juillet 1965, l’adultère a perdu son caractère péremptoire : elle n’est plus une cause automatique de prononcé du divorce. De plus, depuis cette loi, l’adultère n’est plus un délit pénal.

Actuellement, l’adultère est considéré en droit civil comme une faute conjugale, que le juge peut écarter ou excuser au regard des fautes commises par l’autre conjoint.

La Cour de Cassation, dans un arrêt du 17 décembre 2015, a affirmé le principe suivant :

« L’évolution des mœurs comme celle des conceptions morales ne permet plus de considérer que l’infidélité conjugale serait contraire à la représentation commune de la morale dans la société contemporaine »

2.

Quand Parle-t-on d’infidélité ?

Le site de rencontres français e-Darling comme d’autres avant lui (et souvent l’été…) s’est penché sur cette question. Leur conclusion, qu’on se rassure, se résume à ceci : tout est question de subjectivité.

Sur les 743 membres interrogés, 27 % considèrent que l’infidélité commence dès les premiers messages ‘osés’ envoyés à un partenaire. Pour 22%, il faut au moins un baiser et pour 23%, infidélité il y a à partir de la première relation sexuelle. Sur ce dernier point, les hommes sont moins tolérants que les femmes…

Enfin, un dixième des sondés pense qu’avoir des fantasmes sur une autre personne que son partenaire relève déjà de l’infidélité..

Autre grand enseignement de l’enquête : pour 53% des sondés dont une courte majorité d’hommes, tromper son conjoint pour une relation sexuelle est bien plus grave que de tomber peu à peu amoureux d’une autre personne. Ceux-là, un peu naïfs, oublient que dans le deuxième cas, le ou la partenaire peut décider un jour de s’en aller pour de bon…

Et Facebook ?

Ce sondage ne parle pas des réseaux sociaux, pourtant propices également aux gazouillis amoureux.

C’est quoi l’infidélité dans un couple ?

Violation du devoir de fidélité entre époux, qui peut constituer une cause de divorce ou de séparation de corps. 5. Fait d’avoir recours à quelqu’un d’autre que celui auquel on a habituellement recours : Faire une infidélité à son boucher.

Qu’est-ce qui peut être pire que la tromperie ?

Alors quand on s’aperçoit que notre cher et tendre nous ment tout le temps, même si c’est par rapport à des choses futiles ou peu importantes, on se sentira autant trahie qu’en apprenant qu’il mène une double-vie.

  1. Comprendre qu’il raconte notre vie sexuelle à ses potes

Ok, quand il est avec ses potes, on se doute bien que parfois ils parlent de nous, et que parfois ils parlent de sexe aussi. Mais s’apercevoir qu’il déballe nos moments les plus intimes devant une bière et un match de foot à ses copains, juste pour faire le mariole, c’est vraiment horrible.

  1. Passer après son ou sa meilleure amie

Rien de pire que d’entendre la personne qu’on aime nous dire que sa famille, c’est un sujet tabou, qu’il n’en parle jamais à personne… enfin à part à Sophie, sa meilleure amie. Euh, et nous on sert à quoi dans l’histoire déjà ?

  1. Qu’il balance un secret qu’on lui a confié

Avouer un secret à quelqu’un, ce n’est jamais facile, même quand ce quelqu’un en question c’est son chéri.

Quels sont les signes de l’infidélité ?

En revanche, si vous en repérez quatre ou plus, c’est pratiquement un aveu de culpabilité de votre partenaire, selon l’expert.

Afin d’y voir plus clair, il a listé 20 signes qui permettent de détecter si votre partenaire est infidèle.

Infidélité : 20 signes qui vous permettent de repérer que votre partenaire vous trompe

D’après Tom Martin, détective privé, les signes les plus courants comme le fait de passer de plus en plus de temps au travail, de faire des voyages d’affaires, d’avoir moins de relations sexuelles ou encore d’être constamment sur la défensive, peuvent vous mettre la puce à l’oreille. Mais d’autres signes peuvent également vous permettre de tirer la sonnette d’alarme :

  • Vous détectez un changement dans les habitudes de votre partenaire
  • Il part tôt le matin et revient tard le soir
  • Votre partenaire fait de nombreux voyages d’affaires
  • Il est souvent absent aux événements familiaux
  • Il fait des heures supplémentaires au travail de façon excessive
  • Votre partenaire fait des dépenses inexpliquées
  • Il a plusieurs comptes secrets (Instagram, email)
  • Il a des factures de carte de crédit cachées
  • Votre partenaire se pomponne
  • Il sent le parfum de quelqu’un d’autre
  • Il achète des cadeaux que vous ne voyez jamais
  • Vous trouvez des objets inexpliqués, comme des préservatifs dans la voiture
  • Votre partenaire s’inscrit dans une salle de sport
  • Il a des appels manqués d’un numéro inconnu
  • Il envoie des textos codés ou secrets
  • Vous avez de moins en moins de relations sexuelles
  • Votre partenaire est sur la défensive
  • Il ment de façon évidente
  • Votre partenaire est colérique
  • Il déteste les visites surprises

S’il y a bien une chose que vous ne devez pas ignorer, selon le détective privé, c’est votre intuition : chacun sait quand son partenaire n’est pas entièrement sincère.

A lire aussi :

⋙ Infidélité : 8 femmes se confient sur le fait de tromper ou d’être trompées par leur partenaire

⋙ Infidélité : pourquoi certains couples arrivent à s’en remettre et d’autres non

⋙ Infidélité : d’après une étude, on pourrait reconnaître les hommes infidèles à leur apparence

Quelle est la pire chose dans un couple ?

Si votre partenaire vous trompait, cela sonnerait assurément le glas de votre relation. Ah, vraiment ? Selon une enquête menée par le site de rencontre VictoriaMilan.fr, la pire chose que votre partenaire pourrait vous faire n’est pas de vous tromper, mais d’être violent ou agressif. En seconde position, la pire chose que mamour pourrait vous faire serait de vous dénigrer, puis, de ne pas soutenir vos ambitions. Vous tromper ? L’argument ne se classe qu’en 4ème position. Faut-il y voir là l’assouplissement des moeurs, la banalisation de l’adultère, l’ouverture des couples ? Rien n’est moins sûr… Car, s’il n’existe pas une seule manière de vivre son couple et de concevoir l’amour, une chose est certaine : la confiance reste une valeur revendiquée par 99% des couples. Et pour ces messieurs ? Ils auraient eux aussi peur que vous soyez agressive ou violente avec eux, que vous refusiez d’avoir des relations sexuelles (tiens donc), que vous ne vous occupiez pas des enfants ni de la maison (égalité, j’écris ton nom !), que vous utilisez son argent (…), que vous soyez alcoolique, jalouse…

A LIRE  Qui sont les compagnon de Véronique Jannot ?

Est-ce possible d’aimer et de tromper ?

Il ne trompe pas parce qu’il a cessé d’aimer ou parce qu’il est insatisfait. Sa polygamie est, au contraire, le résultat de son besoin d’aimer. Quant à son incapacité à quitter, elle est le signe de sa peur de rompre.

À vous lire, si la fidélité est une exception, elle est aussi très souvent pathologique…

Disons que je me méfie des fidélités contraintes, c’est-à-dire des hommes qui ne trompent pas parce qu’ils sont captifs de leur histoire familiale, de leur structure et de leur caractère. Ainsi, certains parlent de la fidélité comme d’une éthique. Or, refouler sa libido et ses pulsions parce qu’on est pris dans un carcan moral est à l’origine de bien des violences et névroses : le « devoir » a conduit, et conduit encore, de nombreux hommes à exprimer leur souffrance de manière sournoise ou, au contraire, à s’enfermer progressivement dans la dépression…

N’y a-t-il donc pas de fidèles heureux ?

La fidélité n’est pas toujours un symptôme et il existe évidemment des hommes fidèles par amour. Pour eux, rester loyaux à leur femme n’est pas de l’ordre de l’injonction mais plutôt de l’idéal, de l’art de vivre… Mais je dirais que ceux-ci sont presque toujours des hommes mûrs.

Votre livre s’achève sur un constat surprenant : les femmes ne seraient jamais les uniques responsables de l’infidélité de leur conjoint. Qu’elles soient tendres et sensuelles ne changerait rien…

Si les femmes pouvaient être capables de ne pas se sentir responsables et coupables de toute la sphère affective qui les entoure – qu’il s’agisse de l’amour de leur compagnon, de leurs enfants, de leurs parents… -, cela soulagerait énormément leur existence. Il est donc essentiel que chacune comprenne qu’être un homme n’est pas simple.

Qui trompe le plus dans une relation ?

Les femmes trompent de plus en plus, mais beaucoup moins que les hommes. C’est ce qui ressort d’un sondage Ifop*, cornaqué par la plateforme Gleeden.com, spécialisée dans les rencontres adultères.

Est-ce que l’adultère annule le mariage ?

Des infidélités postérieures sont sans effet sur la validité du mariage, ce qui relève en réalité d’une procédure de divorce. Monsieur ne prouvait pas de surcroît que la fidélité ait été la qualité déterminante l’ayant conduit à s’engager, ni que les faits de prostitution fussent établis.

Est-ce que l’adultère compte pour un divorce ?

Une telle preuve serait jugée irrecevable car obtenue par fraude.

Vous pouvez vous adresser au juge en lui demandant, sur requête, d’autoriser un commissaire de justice (ex-huissier de justice) à procéder à l’enregistrement.

Constat d’adultère

L’adultère se prouve par :

  • Des écrits : lettres écrites ou reçues par l’époux coupable d’adultère, emails, sms, photographies prises en dehors d’un lieu privé à l’insu des intéressés, factures d’hôtel et/ou de voyages, etc.
  • Des témoignages : attestations écrites rédigées par les membres de la famille ou par des tiers qui ont pu constater l’adultère ou recevoir des confidences de l’époux coupable d’adultère
  • Une enquête privée : rapport d’un détective privé rémunéré par l’époux victime
  • Un constat d’un commissaire de justice (ex-huissier de justice)

Pour établir l’adultère, l’avocat du demandeur peut présenter une requête au président du Tribunal judiciaire. Le juge désigne alors un commissaire de justice avec pour mission d’établir le constat avec l’assistance d’un commissaire de police.

Le constat doit le plus souvent être établi chez un tiers. Le constat qui serait dressé à la demande des époux sans autorisation judiciaire risque d’être écarté des débats s’il y a violation de domicile ou atteinte à l’intimité de la vie privée.

L’autorisation judiciaire n’est en revanche pas nécessaire quand l’adultère a lieu au domicile des époux.

Attention

Le constat du commissaire de justice (ex-huissier de justice) n’a valeur que de simple renseignement en matière civile (au pénal, il vaut jusqu’à preuve contraire).

Témoignages et attestations

Les enfants ou petits-enfants ne peuvent jamais témoigner pour ou contre leurs parents.

L’interdiction est générale et absolue et vise les enfants du couple, les époux ou concubins des enfants et les petits-enfants.

Quelles sont les conséquences de l’adultère ?

La personne trompée ressasse tous les sacrifices qu’elle a fait pour entretenir sa vie de couple et se sent trahie.

4 – Les réminiscences de blessures antérieures

Très souvent, les personnes qui ont eu une enfance douloureuse ou qui ont été abandonné peuvent sombrer de nouveau en apprenant l’infidélité de leur conjoint. Cela les renvoie à leurs blessures passées et le traumatisme refait surface. Cette situation peut rapidement mener à un état dépressif, avec tout ce que cela peut engendre sur le mental de la personne. Il faut donc en parler à un thérapeute afin de se faire aider.

5 – Le sentiment de culpabilité

Il peut arriver que le conjoint se sente coupable de l’infidélité de son partenaire. En effet, il peut se dire qu’il n’a pas fait tout ce qu’il fallait pour garder son homme ou sa femme. Se dire qu’il s’est laissé aller au fil des ans etc. Cela mène à une perte d’estime de soi et surtout à une dévalorisation de la personne qui se sent nulle.

6 – L’incapacité à faire confiance aux autres

Lorsque l’on a été victime d’une infidélité, on est toujours sur la qui-vive lorsque l’on s’engage dans une nouvelle relation. Quoi que puisse faire le nouveau partenaire pour nous rassurer, on est sans cesse en train de faire des comparaisons avec l’ancienne relation pour voir si les mêmes choses se reproduisent. En réalité, on essaie de prévoir l’adultère pour ne pas être pris de haut lorsque cela arrivera. Cela installe un climat désagréable dans la relation qui à la longue peut lasser le nouveau partenaire.

7 – La dépression

dépressiondépression

Nous sommes tous différent face à la douleur et aux traumatismes.

Quelles sont les preuves d’adultère ?

Les SMS doivent provenir d’un téléphone familial par exemple.

  • Mails : Idem que pour les SMS, les mails ne doivent pas provenir d’une boite mail dont le conjoint aurait accédé de façon frauduleuse.
  • Réseaux Sociaux : Tous messages prouvant la séduction et l’adultère, ainsi que l’échange de photos intimes. Un site de rencontre peut aussi être une preuve.
  • Relevés téléphoniques montrant des appels du conjoint infidèle avec la personne avec qui il entretient une relation intime.
  • Des témoignages de proches.
  • L’attestation de témoin doit revêtir une forme particulière et être conforme à l’article 202 du Code civil. Il doit être relaté les faits que le témoin a vu ou entendu directement et auquel il a assisté. L’attestation doit mentionner les nom, prénom, date et lieu de naissance, profession, adresse du témoin et le lien que ce témoin entretient avec les parties.

    A LIRE  Qui est maintenant le mari de Barbra Streisand ?

    L’attestation doit être manuscrite, datée et signée par le témoin.

    Une copie de la carte d’identité ou du passeport doit être également joint à l’attestation. Pour plus de facilité de rédaction, un formulaire Cerfa est disponible sur Internet.

    • Le rapport d’un détective privé.
    • Un aveu écrit du conjoint infidèle.
    • Des photos dans un lieu public par vous ou un détective privé.

    Comment réagir en cas d’adultère ?

    Au cours de ce voyage de guérison, j’ai souvent entendu le partenaire infidèle dire en thérapie : “Si j’avais su la déception que cela allait causer, je n’aurais jamais eu cette aventure”.

    Les relations intimes peuvent être reconstruites après une infidélité. J’ai vu de mes propres yeux qu’avec de l’engagement, de la patience et de l’honnêteté, un lien encore plus fort peut être forgé. Toutefois, certaines conditions doivent être mises en place.

    La seule façon de surmonter une infidélité est d’y faire face, de poser des questions difficiles et de faire preuve d’une honnêteté absolue.

    On ne se remet pas d’une aventure extraconjugale en la repoussant, en évitant d’en parler et en feignant qu’elle n’a jamais eu lieu.

    Avant de venir en thérapie de couple, beaucoup de mes clients ont essayé cette voie, pour se rendre compte que la méfiance et le rejet empirent, et rendent l’intimité émotionnelle et sexuelle impossible.

    La plupart du temps, avant que l’infidélité ne se produise, la relation était déjà fragile. Il est important d’explorer comment les deux partenaires ont contribué à la souffrance de leur relation avant que la liaison ne se produise. Une fois qu’ils ont compris cela, ils peuvent construire une nouvelle relation plus solide.

    Cela ne veut pas dire que cet éclairage excuse les actions du partenaire infidèle. Il est toujours pleinement responsable de ses actes. Peu importe ce qui les rendait malheureux dans leur relation, ils ont choisi de se tourner vers l’extérieur, au lieu de régler leur insatisfaction au sein de leur relation.

    Pour se remettre d’une infidélité, le partenaire qui a trompé l’autre doit être prêt à répondre à toutes les questions gênantes que le partenaire blessé se pose sur cette liaison.

    Est-ce possible de pardonner l’infidélité ?

    Comment pardonner l’infidélité ?

    Publié le 16/05/2018 à 13h15 , mis à jour le 05/12/2019 à 11h07

    Épisode douloureux dans un couple, l’infidélité provoque souffrance et incompréhension chez l’être trahi. Néanmoins, elle n’est pas toujours synonyme de rupture et peut être surmontée si on en comprend les causes. À condition bien sûr d’instaurer le dialogue avec son partenaire. Doctissimo fait le tour de la question, avec l’aide de Valérie Grumelin, psychologue et psychothérapeute, ainsi que Patrick Muller, coach relationnel pour couples.

    Infidélité : peut-on pardonner ?

    Avant de répondre à cette question, il convient de comprendre quelles causes poussent le partenaire à franchir le pas de l’infidélité. Car celle-ci diffère en fonction des situations et des individus.

    L’infidélité issue d’une insatisfaction

    « Certaines infidélités résultent du fait qu’une femme ou un homme n’est pas comblé par son ou sa partenaire, et cela aussi bien sur le plan affectif que physique« , note Valérie Grumelin, psychologue et psychothérapeute.

    Comment se comporter après avoir été trompée ?

    Étape n°3 : Fuir la honte et la culpabilité

    Se remettre d’une situation de parjure, notamment dans le cas d’un adultère de longue durée, demande également de ne pas se blâmer. Les pensées et ruminations du type « c’est ma faute », « je ne faisais plus attention à moi », « je n’ai pas vu les signaux », etc. n’apportent rien d’autre que de s’enfoncer davantage dans le sentiment de mal-être. Le fait de se sentir coupable montre éventuellement un décalage entre les attentes et la réalité de la situation de couple, mais elle vient écorcher l’estime de soi encore plus : une estime déjà fortement ébranlée par la tromperie. Pour vous aider, rappelez-vous que vous n’êtes pas responsable des actes de l’autre et si cela est trop dur pour vous à intégrer, alors pensez que dans un couple il y a deux personnes, vous n’avez pas à porter seul tout le poids d’une quelconque culpabilité. Quant à la honte (honte d’avoir été trompé, honte de ne pas avoir su maintenir le couple, etc.) elle est aussi délétère, car elle provoque isolement et retrait social. S’enfermer dans une bulle pendant quelques jours, lorsque les émotions sont vives, pourquoi pas, néanmoins cela ne doit pas durer au risque de provoquer un cercle vicieux entraînant dévalorisation, culpabilité et affects dépressifs. Il est important de continuer à voir un peu de monde, quitte à sélectionner dans un premier temps les personnes les plus bienveillantes de votre entourage. De même, ne vous forcez pas à parler de la situation, sauf si vous en ressentez le besoin et que vous vous sentez en confiance. À lire aussi : Fantasme sexuel : Et si vous arrêtiez de culpabiliser ?

    Étape n°4 : Prendre soin de soi et de son estime

    Après avoir vécu le parjure, une étape primordiale dans la reconstruction intime c’est de prendre de soin de soi pour soigner l’ego. En effet, l’adultère abîme profondément l’estime, tout autant que l’amour porté à soi : il questionne, affaiblit, fragilise. L’infidélité vient réveiller des blessures émotionnelles, de trahison, d’abandon et de rejet. Elle est même parfois la source d’un traumatisme et d’une dépression, entraînant pire dans son sillage : abus d’alcool, alimentation émotionnelle, la philophobie (phobie amoureuse), désir endormi… La tromperie peut déclencher un véritable choc émotionnel. Il est essentiel dans cette période de remise en question et de perturbation, de parvenir à prendre soin de soi en instaurant une routine. Des vrais repas, un minimum de sommeil, un peu de marche : autant de piliers vitaux pour maintenir un équilibre essentiel : si vos besoins de base sont satisfaits, vous reconstruire vous demandera moins d’énergie. En parallèle, autorisez-vous à vous faire du bien comme vous l’entendez : massage pour renouer avec votre corps, sophrologie pour la relaxation, sport pour vous défouler, soirées avec des amis… Libre à vous de vous faire du bien comme vous l’entendez.

    Pourquoi tromper au lieu de quitter ?

    Ce n’est pas tout le monde qui s’épanouit dans une relation monogame et exclusive.

    À lire aussi : Après 7 ans de relation, mon chum et moi sommes devenus un couple ouvert

    Qu’est-ce qui pousse à être infidèle?

    Certains moments prédisposent les gens à l’infidélité. Par exemple, lorsqu’un.e partenaire semble moins enclin.e que l’autre aux relations sexuelles et/ou qu’il ou elle accorde moins d’attention au couple, lorsqu’on a besoin de prouver son pouvoir de séduction, la perte d’un emploi, la maladie d’un.e conjointe., une rencontre qui provoque un coup de foudre, le manque de respect des limites établis dans le couple, etc.

    Il existe de nombreuses raisons qui poussent les gens à tromper leur partenaire. Insatisfaction conjugale, détachement affectif, peur de l’engagement ou vengeance, insatisfaction sexuelle, goût de nouveauté et vulnérabilité temporaire sont des motifs évoqués pour avoir une relation extraconjugale.

    Pourquoi l'être humain est-il infidèle?

    Roman Odintsov/Pexels

    Peut-on se remettre d’une infidélité?

    Oui, on peut s’en remettre, mais ce n’est pas une mince affaire! En fait, la plupart des gens trompés deviennent plus méfiants. On peut pardonner les infidélités, mais on ne peut les oublier. Et parfois c’est une rupture qui s’impose quand la souffrance et le sentiment de trahison sont trop grands.

    A LIRE  Quel star vit à Hollywood ?

    Quelles sont les conséquences psychologiques de l’infidélité ?

    « Mon père m’a trahi, mon mec m’a trahi, donc tous les mecs peuvent me trahir », précise la psychologue. C’est totalement inconscient. Les conséquences psychologiques de l’infidélité au quotidien

    • S’enfermer dans la solitude

    La personne trompée peut aussi se murer dans la solitude et développer un véritable blocage après l’infidélité. Par peur du jugement de son entourage et par peur qu’on la prenne en pitié. « Ça peut durer pendant des semaines, voire plus, et mener à la dépression », assure la spécialiste. À cet isolement, peut s’ajouter un comportement totalement destructeur. Comme la forte consommation d’alcool, de longues journées sans rien avaler ou des séances de sport interminables beaucoup trop intenses pour le corps.

    • Le sentiment de culpabilité

    Ce sentiment peut envahir les personnes qui se sont fait tromper alors qu’elles avaient déjà peu confiance en elles. « C’est la conséquence directe de la réduction de l’estime de soi », rappelle Véronique Kohn. Les personnes qui la vivent manquent souvent de confiance en elles et l’infidélité en rajoute une couche.

    • Développer du stress post-traumatique

    Pensées ou images obsessionnelles, troubles du sommeil ou encore sentiment d’impulsivité peuvent se manifester après une infidélité. Tous ces symptômes font partie de ce qu’on appelle le stress post-traumatique qui survient après un événement traumatisant. Bref, l’infidélité a vraiment des conséquences à long terme. C’est indéniable.

    • L’impossibilité de faire de nouvelles rencontres

    En parallèle, dater de potentiels crush peut devenir difficile, voire impossible. Le processus de généralisation finit par nous convaincre qu’ils ou elles sont tous.tes les mêmes.

    Se reconstruire après une infidélité peut sembler difficile. Très difficile. Surtout, lorsque l’être qui nous a bafoué était supposé être notre moitié. Peut-être que cela prendra du temps, mais vous y arriverez.

    Quelle est la principale cause de l’infidélité ?

    “Assurez-vous de faire preuve d’honnêteté (envers vous-même aussi), concernant les facteurs déclencheurs, le pourquoi de l’infidélité”, ajoute notre psychologue Pia.

    Important : même si vous avez fait quelque chose qui est considéré comme inacceptable dans votre relation, vous n’avez pas à être le bouc émissaire pour tout. La psychologue Pia Linden précise :

    “Tromper quelqu’un ne donne à personne le droit de vous agresser ou d’abuser de la situation. Vous n’avez pas à renoncer à votre droit à la vie privée ou à permettre à quelqu’un de contrôler votre vie juste parce que vous avez été infidèle.”

    Lecture complémentaire : Comment avoir une conversation difficile avec quelqu’un

    Comment OpenUp peut vous aider

    Un·e thérapeute de couple est la personne la plus appropriée pour vous aider à travailler activement sur votre relation. Il/elle vous donnera également l’occasion de travailler sur vos attentes mutuelles. Une conversation avec un·e psychologue d’OpenUp peut jouer un rôle important si vous envisagez d’avouer un acte d’infidélité, ou si vous souhaitez découvrir ce que vous attendez vraiment de votre relation.

    Les noms ont été modifiés à des fins de confidentialité

    Comment savoir si mon mari a couché avec une autre ?

    1. Il ne lâche plus son portable

    D’habitude, votre homme est loin d’être un obsédé du portable. Sauf que depuis quelque temps, entre son mobile et lui, c’est l’amour fou…

    Ce qui doit vous alerter : il garde tout le temps son portable sur lui, à l’abri des regards. Il est nerveux quand il ne l’a pas à portée de main. Il ne répond pas à certains appels en votre présence, voire change de pièce quand il sonne. Il sourit tout seul en lisant ses textos.

    Comment le piéger : la technique la plus efficace, c’est bien évidemment de lui piquer son portable pour lire ses textos/écouter ses messages/scruter ses photos. Mais si vous n’êtes pas très à l’aise avec l’idée de fouiller dans ses affaires, optez plutôt pour une stratégie plus subtile. Prétextez ne plus avoir de batterie (ou de forfait), et demandez-lui de vous prêter son portable, le temps de passer un coup de fil. S’il refuse, se met à stresser, voire à effacer ses messages frénétiquement, il a peut-être quelque chose à cacher.

    A éviter : sur le Net, on trouve assez facilement des « mouchards », c’est-à-dire des petits logiciels de surveillance (à installer sur le smartphone du suspect) spécialement conçus pour piéger les infidèles. Sauf que, même s’ils sont quasi indétectables, espionner le portable d’un tiers reste puni par la loi d’une peine d’un an de prison et 45.000 euros d’amende… Pour ce prix-là, on préfère se payer un détective privé.

    A propos, auriez-vous besoin d’une digital detox ? Faites notre test !

    2. Il est toujours dehors

    Ses horaires de travail, ses réunions, ses soirées : jusqu’ici, son emploi du temps était réglé comme du papier à musique.

    Comment se comporter face à une infidélité ?

    Comme on l’a vu, les émotions se vivent sur du court terme, à l’inverse des sentiments qui naissent d’un véritable choix personnel au regard des émotions ressenties. Aussi, il est nécessaire de laisser les émotions s’exprimer pour vous aider dans votre transformation affective et votre reconstruction. Lorsque vous aurez pris le temps nécessaire pour arriver à maturation émotionnelle quant à la situation, une question se posera alors : que décidez-vous d’en faire, comment allez-vous transformer vos émotions en un choix sentimental intelligent ? Ce que vous ressentez, vous avez la possibilité d’en faire de la rancœur, de la haine, de la frustration. Vous pouvez aussi transformer vos ressentis émotionnels négatifs en acceptation, en lâcher-prise et même en joie. Pour y parvenir, il est donc nécessaire de vivre l’expérience émotionnelle en amont dans toute sa puissance, sans jamais chercher à la contourner. Selon ce que vous déciderez, il sera temps de poursuivre votre cheminement de reconstruction personnelle, en allant plus en profondeur dans l’empathie et la compréhension de cet adultère.

    Étape n°6 : Identifier le type d’infidélité

    Pour parvenir à se reconstruire après avoir été trompé par son ou sa partenaire et agir efficacement pour vous (et éventuellement le couple), il est important d’analyser la situation de trahison pour comprendre à quoi vous devez faire face. C’est une étape qui pourra vous demander de communiquer avec la personne qui vous a trompée, c’est pourquoi il est nécessaire d’avoir travaillé sur ses émotions en amont, car cela peut être éprouvant. Si l’adultère a évolué historiquement (cliquez ici pour en savoir plus) on en trouve actuellement quatre types : 1.L’infidélité relationnelle est symptomatique d’une carence dans la vie du couple : elle vient signaler un déficit, un manque, un déséquilibre. Elle est parfois en lien avec des difficultés sexuelles ou des problèmes d’estime. 2.La tromperie personnelle chronique, que l’on retrouve par exemple dans l’infidélité masculine à répétition, est symptomatique d’un traumatisme : c’est généralement un adultère réactif à des épreuves de vie. On va y retrouver également les personnes aux comportements sexuels addictifs. 3.L’infidélité personnelle par principe, quant à elle, concerne les personnes qui aiment profiter de la vie et ne peuvent s’empêcher de la vivre pleinement à tous les niveaux : lorsque les partenaires sont dans la même philosophie alors le couple est heureux. 4.Enfin, l’infidélité toxique se dessine au travers d’une relation avec un partenaire toxique qui est dans la manipulation, le mensonge et les exigences contradictoires : il trompe tout en étant dans une jalousie maladive. Parfois les violences psychologiques et sexuelles sont présentes.

    Distinguer ces quatre formes d’adultère permet de comprendre que l’acte n’est pas pathologique en soi, néanmoins c’est le comportement de la personne qui peut l’être.

     

    Vous aimeriez aussi

    Notre site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accept Lire