Home » Les 4 questions fondamentales de la philosophie selon Kant

Les 4 questions fondamentales de la philosophie selon Kant

by Margaret Jacob

Au sommaire IMAGYNA :

  • Emmanuel Kant s’est posé trois questions fondamentales, auxquelles l’ensemble de sa philosophie s’est efforcée de répondre.
  • Les quatre questions fondamentales de la philosophie selon Kant sont : Que puis-je connaître ? Quel est le sens de ma vie ? Que puis-je espérer ? Qu’est-ce que l’homme ?
  • Ces questions permettent de couvrir presque tout le champ de la philosophie, notamment la théorie de la connaissance, le sens de la vie, la question du salut et la condition humaine.
  • Chaque question est une porte d’entrée qui mène à plusieurs réponses possibles, illustrées par des auteurs de référence, des théories ou des écoles de pensée canoniques.
  • La morale kantienne atteint sa forme définitive dans la période critique, et est exposée principalement dans deux ouvrages fondamentaux : les fondements de la métaphysique des mœurs (1785) et la Critique de la raison pure.

Les 4 questions de la philosophie selon Kant

Les 4 questions fondamentales de la philosophie selon Kant

Emmanuel Kant, philosophe allemand, s’est posé trois questions, auxquelles l’ensemble de sa philosophie s’est efforcée de répondre :

Temps de lecture de ce cours : 10 minutes environ

Les 4 questions fondamentales de la philosophie selon Kant

Kant et la philosophie de la connaissance : Une critique de la raison

Que puis-je connaître ? Pour répondre à cette question, Kant opère un examen critique de la raison, déterminant ce qu’elle peut faire et ce qu’elle est incapable de faire. La Raison, au sens large, désigne, chez Kant, tout ce qui, dans la pensée, est a priori et ne vient pas de l’expérience. Elle est théorique (raison pure) ou spéculative lorsqu’elle concerne la connaissance.

Kant affirmait que ces quatre questions permettaient de couvrir presque tout le champ de la philosophie.

La première renvoie à la théorie de la connaissance. Elle peut se comprendre comme la recherche d’une vérité ultime, d’une méthode pour bien penser ou encore comme une école du doute.

La deuxième question renvoie au sens que l’on donne à sa vie : le trouve-t-on dans le bonheur, l’accomplissement de choses ou le désir de faire le bien ?

A LIRE  Qui sont les épouses de Didier Barbelivien ?

La troisième question pose la question du salut. Elle conduit les uns à s’interroger sur l’existence d’un salut éternel, d’autres à l’espoir d’une vie meilleure.

Enfin, déclarait Kant à la fin de sa vie, une dernière question : « Qu’est-ce que l’homme ? » pouvait intégrer les questions précédentes. Car cette quatrième question invitait à réfléchir sur la condition humaine.

Ces quatre questions vont nous servir de guide pour explorer les méandres de 2 500 ans de philosophie. Chaque question est une porte d’entrée qui mène à plusieurs réponses possibles. Chaque réponse est illustrée par un auteur de référence, une théorie ou une école de pensée canonique.

La morale kantienne atteint sa forme définitive dans la période critique, et est exposée principalement dans deux ouvrages fondamentaux : les fondements de la métaphysique des mœurs (1785) et la Critique de la raison pratique (1788). Kant définit la morale comme la partie de la philosophie qui s’occupe des lois d’après lesquelles tout doit arriver (loi morale), et non selon lesquelles tout arrive effectivement (lois de la nature).

À lire absolument – Les Secrets des Chiffres Chanceux : Découvrez Votre Numéro de Chance!

Le 15 mai 2012 par Jean-François Dortier Kant affirmait que quatre questions suffisaient à couvrir presque tout le champ de la philosophie : Que puis-je savoir ? Que dois-je faire ? Que m’est-il permis d’espérer ? Qu’est-ce que l’homme ?

Que puis-je connaître? Cette première question renvoie à la théorie de la connaissance. Elle peut se comprendre comme une recherche d’une vérité ultime, d’une méthode pour bien penser ou encore une école du doute.

Quand coucher lors du deuxième rendez-vous amoureux : Conseils et astuces pour réussir

Emmanuel Kant: Bibliographie

Principalement, les livres d’Emmanuel Kant sont incontournables si vous voulez connaître la pensée de cet écrivain. En voici quelques-uns de ses œuvres : 1755: Théorie du ciel et histoire de la nature universelle ; 1770: Principes et formes du monde sensible et compréhensible ; 1781: Critique de la raison pure ; 1783: Avant-propos à toute métaphysique future ; 1784: Réponse à la question « C’est quoi les Lumières ? », et l’idée historique de l’univers du point de vue cosmopolitisme ; 1785: La fondation de la métaphysique des mœurs.

A LIRE  Quel star vit à Hollywood ?

Plus — Tatouage de rose pour homme : Inspirations et symbolisme floral sur le bras

Ces concepts a priori sont comme les éléments dont serait constituée notre pensée, dès lors que nous formons la représentation de quelque chose comme objet. Sans raconter ici comment Kant les trouve, ni quels ils sont nommément, on peut éclairer ce dont il s’agit : les grands titres de la table des catégories édifiée par Kant sont en particulier, la « quantité », la

Découvrez — Quand dire à votre santé ? Découvrez le moment idéal pour trinquer en français !

Résumons ainsi la morale Kant : De la loi morale découle la dignité de la personne. Car se donnant à lui-même sa loi, l’homme a non seulement un prix, c’est-à-dire une valeur relative, mais une dignité, c’est-à-dire une valeur intrinsèque : “L’autonomie est donc le principe de la dignité de la nature humaine et de toute nature raisonnable“.

Vous aimeriez aussi

Notre site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accept Lire