Home » Pourquoi quelque chose existe-t-il plutôt que rien ? Décryptage philosophique et scientifique

Pourquoi quelque chose existe-t-il plutôt que rien ? Décryptage philosophique et scientifique

by Margaret Jacob

Au sommaire IMAGYNA :

À lire absolument – Les SMS manipulateurs : Comment les reconnaître et s’en libérer efficacement

  • La question « Pourquoi existe-t-il quelque chose plutôt que rien ? » est une interrogation philosophique et métaphysique qui remonte à des siècles.
  • La question peut être interprétée à la fois du point de vue de la cause et du but de l’existence.
  • La réponse à cette question peut être liée à la notion de Dieu comme cause première, selon Aristote et Descartes.
  • Leibniz a posé cette question de manière hypnotique, se demandant pourquoi le néant n’a pas gagné la partie, définitivement.
  • La réalité peut être perçue comme ayant pour fonction de combler le vide et de remplir l’excès de néant.

Pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien ?

Pourquoi quelque chose existe-t-il plutôt que rien ? Décryptage philosophique et scientifique

Pourquoi suis-je en train de tenter d’écrire quelque chose pour Philosophie magazine plutôt que rien ? Ce qui, entre nous, ne changerait rien à la marche du monde, ce qui ne modifierait pas grand-chose du contenu de notre magazine. Oui, pourquoi un jour comme aujourd’hui je ne décide pas de ne rien faire sur mon canapé, alors que je suis chez moi et que je pourrais doucettement m’assoupir en écoutant de la musique dans l’automne finissant ? Cette agitation, cette activité permanente, c’est quelque chose…Et ne rien faire, pour moi, c’est quelque chose de quasiment inaccessible. Pourtant, rien, c’est quelque chose.

La cause de l’existence de quelque chose plutôt que rien

Pourquoi quelque chose existe-t-il plutôt que rien ? Décryptage philosophique et scientifique

Pourquoi existe-t-il quelque chose plutôt que rien? Le « Pourquoi » demande une cause. Aristote nous dit qu’il existe une cause première : « le premier moteur immobile », et Descartes la nomme Dieu. Dieu est un accessoire métaphysique commode qui permet d’appuyer le levier de la pensée. Sinon, on se perd en cause de cause de cause… à l’infini, et le sens s’effrite. Mais le « Pourquoi » interprété comme « dans quel but? » reformule la question ainsi : « Dans quel but y aurait-il quelque chose et non pas rien? » Ici on a affaire à une affirmation nihiliste si on pense que le but de l’existence n’est rien. Autrement, les choses existent en fonction d’un but, qu’il soit utilitaire ou autre.

A LIRE  Bourvil Maladie?

C’est Leibniz qui, un beau jour de l’an 1714, posa cette question hypnotique : Pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien ? Et, ajoutait-il, alors que le rien est plus simple et plus facile que n’importe quelle chose, comment se fait-il que le néant n’ait pas gagné la partie, définitivement ? Pourquoi n’a-t-il pas imposé son jeu, comme on dit au tennis ? Il est vrai que s’il n’existait point du tout, le monde serait certainement moins compliqué… En guise de réponse, on pourrait avancer l’idée que la réalité a pour fonction de combler la béance, de remplir l’excès de vide qu’il y a dans le vide. Mais ne serait-ce pas jouer avec les mots ? Et à la question générale pourquoi y a-t-il quelque chose ? on pourrait tout aussi bien répondre avec les mots de Nicolas de Cues que c’est parce que la pluralité des choses est née de la présence de Dieu dans le néant. Mais cela ne saurait convenir, car Dieu lui-même, la dernière raison des choses selon Leibniz, n’est pas rien. Répondre ainsi serait donc prendre le risque de se faire tirer les oreilles par les métaphysiciens qui expliquent que, par souci de cohérence, on ne doit pas se servir de quelque être ou de quelque chose pour justifier qu’il y ait quelque être ou quelque chose…

Populaire en ce moment — 17h17 : Révélation des anges pour les célibataires en quête d’amour

L’énigme du rien et de la présence

Par Adèle Van ReethRéalisation : Lionel QuantinLectures : Jean-Louis JacopinA quoi tu penses ? A rien. C’est donc que tu penses à quelque chose, sinon tu me répondrais, simplement : je ne suis pas en train de penser, ce qui est impossible. Le rien, ce sont les vagues de l’esprit qui, certes, pense, mais sans savoir à quoi il pense. Tout comme l’absence est le signe d’une présence qui manque, le rien est un mot qui désigne une chose qui s’ignore : un rien me fait chanter, un rien me fait danser, et quand je ris pour rien, je ris sans raison, et c’est déjà beaucoup.

A LIRE  Qui est l'épouse de Serge Reggiani ?

Pourquoi y a-t-il quelque chose dans l’Univers plutôt que rien ?

A découvrir: Tatouage de rose pour homme : Inspirations et symbolisme floral sur le bras

Faut-il alors tourner l’énigme dans l’autre sens ? C’est-à-dire se demander pourquoi il y a quelque chose dans l’Univers plutôt que rien ? Ici, les physiciens semblent plus à leur aise. Car de la matière, ils en observent dans le cosmos. Et surtout, bien plus qu’il ne devrait y en avoir ! En effet, les scientifiques pensent que dans les conditions extrêmes de température du big bang, la matière et l’antimatière (qui n’a d’anti que le fait d’être de charge opposée…) ont dû être produites en quantités pratiquement égales.

À lire aussi : Annonce Grossesse : Textes Originaux et Créatifs pour Partager la Bonne Nouvelle

Vous aimeriez aussi

Notre site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accept Lire