Home » Robert Smith Vie Privée?

Robert Smith Vie Privée?

by Nadia Moulin

Robert Smith a déclaré à plusieurs reprises que sa femme, Mary Poole, est la meilleure chose qui soit jamais arrivée dans sa vie et à sa carrière musicale. Il était fier et reconnaissant du soutien qu’elle lui avait apporté à travers les hauts et les bas depuis le premier jour de leur rencontre.26 juin 2023

Qui est le guitariste de The Cure ?

Biographie The Cure

Après des changements de line-up successifs, les britanniques se composent actuellement de Robert Smith (auteur, compositeur, chanteur, guitariste), Porl Thompson (guitariste), Simon Gallup (bassiste) et Jason Cooper (batteur).

Qui est le chanteur de The Cure ?

The Cure [ðə ˈkjʊə(ɹ)][4] est un groupe rock britannique, originaire de Crawley, dans le Sussex de l’Ouest, en Angleterre. Formé en 1978, le groupe comprend actuellement Robert Smith au chant et à la guitare, Roger O’Donnell aux claviers, Reeves Gabrels à la guitare, Perry Bamonte à la guitare et aux claviers, Simon Gallup à la basse, et Jason Cooper à la batterie. Robert Smith est la figure emblématique du groupe. Seul membre présent depuis son origine, il en est le parolier et le principal compositeur. En plus d’en être le chanteur et guitariste, il joue également les claviers et la basse.

Associé au mouvement new wave, The Cure a développé un son qui lui est propre, aux ambiances tour à tour mélancoliques, rock, pop, gothiques et psychédéliques, créant de forts contrastes, où la basse est mise en avant et n’est pas seulement un instrument d’accompagnement. Elle est, notamment en raison du jeu particulier du bassiste Simon Gallup, une composante essentielle de la musique de The Cure. L’utilisation conjointe d’une basse six cordes (souvent une Fender VI), au son caractéristique, très souvent utilisée dans les motifs mélodiques, contribue pour beaucoup à la signature sonore si singulière du groupe.

Cette identité musicale, ainsi que visuelle véhiculée par des vidéo clips, contribuent à la popularité du groupe qui atteint son sommet dans les années 1980. De nombreux fans copient alors les tenues vestimentaires amples et sombres des musiciens et la coiffure arachnéenne de Robert Smith. The Cure, avec ses disques et ses nombreux concerts à travers le monde, a su rassembler un public varié autour de sa musique, aussi bien des amateurs d’ambiance sombre et dépressive que des amoureux de mélodies pop, et conserve toujours un auditoire fidèle.

Le groupe s’est rapidement fait connaître dans son pays d’origine ainsi qu’un peu partout en Europe. Mais c’est d’abord en Océanie, et surtout en Nouvelle-Zélande (sans qu’il y ait d’explication particulière à cela) qu’il a remporté un grand succès dès 1980/81. Ce phénomène devança de plusieurs années la Curemania qui touchera le continent européen, et notamment la France, au milieu des années 1980. La période où le groupe a connu le plus de succès s’étend sur une dizaine d’années, jusqu’en 1993. Si après cette date, la formation anglaise vend moins de disques, elle garde un grand nombre de fans et remplit les salles de concert.

En 1973, dans la ville de Crawley dans le Sussex, Robert Smith, âgé de quatorze ans, joue de la guitare avec son frère Richard, sa sœur Janet et quelques amis dans un groupe appelé le Crawley Goat Band dont la notoriété ne dépassera pas le cercle familial et amical[5]. Dans la foulée, le jeune musicien monte un autre groupe avec des camarades de son collège simplement appelé The Group puisqu’il est le seul de l’école.

Qui est le meilleur guitariste du monde ?

Le mensuel américain de référence a sacré Jimi Hendrix meilleur guitariste de tous les temps devant Eric Clapton et Jimmy Page.

Habitué des classements hiérarchisant l’histoire de la musique mondiale (les 500 meilleurs albums, les 500 meilleures chansons, les 100 meilleurs chanteurs…), le célébre mensuel américain Rolling Stone, créé dans les années 70, donne dans son édition de décembre 2011 un nouveau classement des 100 meilleurs guitaristes de tous les temps.

Pour établir ce palmarès, qui froissera sans aucun doute la susceptibilité de certains fans, le magazine a réuni un jury d’une soixantaine de guitaristes et experts sommés de désigner leurs favoris en expliquant ce qui faisait d’eux des légendes. Au rayon des votants figuraient Eddie Van Halen, Ritchie Blackmore (Deep Purple), Thurston Moore (Sonic Youth), Brian May (Queen), Kirk Hammett (Metallica), Mike McCready (Pearl Jam), Joe Perry (Aerosmith), Lenny Kravitz, Albert Hammond Jr. (The Strokes) ou encore Carlos Santana (jury complet ici).

Jimi Hendrix, meilleur guitariste de tous les temps

Leader incontesté du classement, Jimi Hendrix, gaucher qui jouait sur une guitare de droitier, mort à l’âge de 27 ans, a largement influencé le rock des années 70 à nos jours.

Pourquoi Simon Gallup quitté The Cure ?

Batteur et claviériste, ce dernier avait quitté le groupe en 1989 en raison de ses problèmes d’alcool. Le départ de Simon Gallup intervient en pleine production du nouvel album des Britanniques. Sans cesse différé depuis des années, il s’agira du premier depuis la sortie de 4:13 Dream en 2008. L’avenir du groupe en question

En 2019, Simon Gallup avait fait faux bond à deux reprises au groupe, au Japon puis aux États-Unis. Ne pouvant se produire sur scène, il avait été remplacé au pied levé par son fils, le guitariste Eden Gallup. À l’époque, Robert Smith s’était excusé pour l’absence de son bassiste en évoquant «une situation personnelle sérieuse» qui avait dû rappeler Simon Gallup au Royaume-Uni. Dans un entretien accordé en 2018 au Irish Times, Robert Smith avait également mentionné que, sans leur bassiste, le groupe «ne s’appellerait pas The Cure».

Simon Gallup, le deuxième pilier du groupe derrière Robert Smith, avait déjà claqué la porte à la formation en 1982 suite à plusieurs accidents conflictuels avec le chanteur. Ce premier intermède loin de The Cure avait duré deux ans, avant que le bassiste ne réintègre le groupe.

A LIRE  Est-ce que Tony Curtis est encore vivant ?

Quel est le plus beau solo de guitare du monde ?

Selon ce grand fan de rock, le meilleur solo de guitare du monde entier, c’est Free Bird de Lynyrd Skynyrd. Et j’ai beau ne pas être une grande fan de ce groupe, je me vois dans l’obligation de me ranger à ses côtés.

Titre paru dans le premier album du groupe, Free Bird est un morceau culte du groupe aussi connu pour Sweet Home Alabama. Les paroles de la chanson furent inspirées par une discussion entre le guitariste Allen Collins et sa femme, tandis que la partie musicale est typique des morceaux sudistes débutant en ballade pour évoluer et gagner en puissance avec des guitares.

Ici la puissance est évidemment gagnée par un solo de la mort qui tue (pas de blague sur l’accident de 1977 qui a causé la mort de plusieurs membres du groupe on avait dit !). Quatre minutes de guitare endiablée qui ont valu à ce passage d’être considéré (à juste titre) comme un des meilleurs solos de l’histoire de rock ainsi que plusieurs apparitions épiques dans des films comme Forrest Gump ou plus récemment Kingsman.

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les cookies et autres traceurs. Ce contenu est fourni par YouTube. Pour pouvoir le visualiser, vous devez accepter l’usage étant opéré par YouTube avec vos données qui pourront être utilisées pour les finalités suivantes : vous permettre de visualiser et de partager des contenus avec des médias sociaux, favoriser le développement et l’amélioration des produits d’Humanoid et de ses partenaires, vous afficher des publicités personnalisées par rapport à votre profil et activité, vous définir un profil publicitaire personnalisé, mesurer la performance des publicités et du contenu de ce site et mesurer l’audience de ce site (en savoir plus)

J’accepte tout

Gérer mes choix

Et puis bon, disons qu’en live, ça envoie fichtrement du pâté aussi.

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les cookies et autres traceurs. Ce contenu est fourni par YouTube. Pour pouvoir le visualiser, vous devez accepter l’usage étant opéré par YouTube avec vos données qui pourront être utilisées pour les finalités suivantes : vous permettre de visualiser et de partager des contenus avec des médias sociaux, favoriser le développement et l’amélioration des produits d’Humanoid et de ses partenaires, vous afficher des publicités personnalisées par rapport à votre profil et activité, vous définir un profil publicitaire personnalisé, mesurer la performance des publicités et du contenu de ce site et mesurer l’audience de ce site (en savoir plus)

J’accepte tout

Gérer mes choix

Prove It All Night — Bruce Springsteen

Comment décrire The Boss, que j’aime d’amour depuis toujours grâce à mes parents, eux-mêmes fans de celui qui reste pour moi l’un des plus grands musiciens de la planète, ainsi qu’un compositeur et parolier hors-pair ?

Qui est le meilleur guitariste français ?

Alors sans plus attendre commençons par le premier guitariste français de la liste et qui n’est autre que…Django Reinhardt (1910 – 1953)

Inventeur du jazz manouche, Jean Reinhardt (1910 – 1953) dit Django Reinhardt est considéré comme l’un des plus grands guitaristes de tous les temps. Il a été l’un des premiers grands talents du jazz à émerger en Europe et a été salué comme l’un de ses plus importants représentants. D’après le guitariste jazz américain Frank Vignola, Django aurait écrit plus d’une centaine de chansons au cours de sa carrière.

Son génie était hors norme, et malgré un grave incendie qui survint alors qu’il dormait dans sa roulotte (et qui lui coûtera deux de ses doigts), Django a su prouver au monde entier que cet accident n’aura pas eu raison de sa passion. Django Reinhardt fait d’ailleurs de ce fait incontestablement partie des meilleurs guitaristes français !

Manitas de Plata (1921 – 2014)

Ricardo Baliardo (1921 – 2014), surnommé « Manitas de Plata », littéralement « Petites mains d’argent » et faisant plutôt référence à l’expression française « doigts de fée“, est un grand guitariste de flamenco français et d’origine gitane. Véritable prodige de la guitare, Manitas de Plata est également connu pour être l’artiste flamenco à avoir vendu le plus d’albums dans le monde. Ayant produit plus de 83 disques, il a en effet vendu au total plus de 93 millions d’albums !

Sacha Distel (1933 – 2004)

Sacha Distel (1933 – 2004) est un très grand guitariste de jazz français. Également auteur-compositeur et chanteur, Il connaît au cours de sa carrière un immense succès. Doté d’un talent exceptionnel, il est déjà perçu à 19 ans comme étant l’un des meilleurs guitaristes jazz de son époque. En grand passionné qu’il était, Sacha Distel a vécu toute sa vie immergé dans le monde de la musique.

Quel est le salaire d’un guitariste ?

Quel est le salaire le plus élevé pour un Musicien guitare dans France ?

Le salaire le plus élevé pour un Musicien guitare dans France dépend de nombreux facteurs. D’après nos recherches, ce type de spécialistes dans France peut gagner jusqu’à 43 332 € par an.

Quel est le salaire le plus bas pour un Musicien guitare dans France ?

D’après nos recherches, le salaire minimum pour ce poste en France est de 3 584 €. Les salaires varient en fonction des années d’expérience et du niveau d’éducation.

Combien d’argent puis-je gagner en tant que Musicien guitare par mois dans France ?

Le revenu mensuel moyen pour ce poste dans France varie en fonction de l’expérience, des qualifications et d’autres facteurs. Quoi qu’il en soit, vous pouvez vous attendre à gagner environ 3 598 € par mois.

Combien d’argent puis-je gagner en tant que Musicien guitare par heure dans France ?

En moyenne, ces spécialistes de France gagnent environ 25,7 € de l’heure.

Pourquoi le nom de The Cure ?

Au début c’est sim­ple­ment The Group (pas très inspiré) ensuite s’est enchaîné The Obelisk, Mal­ice, Easy Cure pour finir par se pos­er sur The Cure. Sim­ple et dia­ble­ment efficace. VIDEO

A LIRE  Est-ce que Dorothée a été marié ?

The Cure : le nou­v­el album con­fir­mé pour cette année

Sting : Pique comme une abeille

Pho­to : Flickr

Il n’y a pas que les groupes qui sont en recherche de nom, les artistes solos aus­si, sou­vent motivé par la volon­té d’avoir un pseu­do qui sonne mieux que leur cer­ti­fi­cat de nais­sance. C’est le cas de Gor­don Matthew Thomas Sum­n­er trans­for­mé en Sting. Un nom de scène qui n’a rien à voir avec sa famille ou ses amis, mais inspiré du leader des Phoenix Jazzmen, qui a com­paré à une abeille le pull noir à rayures que por­tait le chanteur sur scène. Il n’en fal­lait pas plus à Gor­don pour devenir un dard : Sting.

En com­plé­ment : Stray Cats annonce la sor­tie ‘un album live : “Rocked This Town : From L.A to London”

VIDEO

Où vit Robert Smith ?

L’album est peut-être effectivement terminé et ce serait au niveau de la fabrication des supports que ça ne suivrait pas. Et pourtant Robert Smith nous l’avait bien dit…

Car dans une interview dans le cadre des NME Music Awards en mars 2022, Robert Smith a lâché une petite phrase, à propos de la date de sortie du nouvel album :

« Il a une pochette, un ordre des chansons, il est presque terminé ! Ils sont lents à cause du vinyle mais il pourrait sortir en septembre.« 

Et la semaine dernière, un article de Libération (sur la sortie du nouvel album de Taylor Swift et sa stratégie marketing très agressive) évoquait le délicat problème de la production de vinyles :

VIDEO

On nous dit ainsi qu’entre le moment où un album est terminé et celui où il est dans les bacs, il peut s’écouler jusqu’à 12 mois de délai, le temps de fabriquer l’objet. Bien évidemment, plus le groupe est « petit », plus il est impacté : les grosses machines de l’industrie musicale comme Taylor Swift, Bruno Mars ou Rihanna passent en priorité.

Où en est le groupe Coldplay ?

Coldplay est un groupe pop-rock britannique originaire de Londres en Angleterre, formé en 1996.

Il est formé par l’auteur-compositeur-interprète Chris Martin et le guitariste Jon Buckland. Le bassiste Guy Berryman rejoint ensuite le groupe, avant que le batteur Will Champion ne vienne compléter le quatuor. Le producteur Phil Harvey s’associe à leur projet en tant que manager[1]. En 1998, le groupe voit le jour sous son nom définitif et sort ses deux premiers EP. Ses membres en profitent alors pour signer chez le label Parlophone[2].

Avec neuf albums studio, le dernier intitulé Music of the Spheres, Coldplay est l’un des plus grands groupes à succès du nouveau millénaire, avec plus de 105 millions de disques vendus à travers le monde (chiffres avant Everyday Life)[3]. Régulièrement récompensé, le groupe a notamment remporté neuf Brit Awards, sept Grammy Awards, six Q Awards ainsi que sept NME Awards. En décembre 2008, il est aussi élu quatrième meilleur artiste des années 2000 par les lecteurs du magazine Rolling Stone[4].

Le groupe défend les causes de différentes œuvres caritatives et officie depuis ses débuts pour le commerce équitable aux côtés d’Oxfam International[5] et d’Amnesty International[6]. Cet engagement le conduit à participer à des groupes caritatifs tels que Band Aid 20 et à jouer dans des concerts tels que le Live 8, le Fairplay[5], le Sound Relief, le Hope for Haiti Now[5], le Global Citizen Festival ou le Teenage Cancer Trust[7].

Chris Martin et Jonny Buckland se rencontrent en septembre 1996 à l’University College de Londres. Les deux amis, passionnés de musique, passent le reste de l’année universitaire à la planification d’un groupe, finalement appelé Pectoralz. Ils sont bientôt rejoints par Guy Berryman, qui étudie à la même université. Un ami de Chris Martin, Phil Harvey, est engagé comme manager. Le 7 janvier 1998, ils recrutent un quatrième membre, Will Champion qui devient le batteur alors qu’il n’a jamais touché une batterie de sa vie. À peine engagé, Will Champion organise le premier concert du groupe au Laurel Tree de Londres. Pour ce concert donné le 16 janvier 1998, ils se baptisent provisoirement Starfish[8]. Le nom de Coldplay est proposé par Tim Crompton[9], un ami commun d’université qui a d’abord utilisé ce nom pour son propre groupe, avant de l’abandonner, le trouvant trop déprimant. Chris Martin et ses acolytes trouvent ce nom parfait et décident de le garder.

Le 18 mai 1998, Coldplay publie 500 exemplaires d’un disque de 3 titres intitulé Safety EP. 50 exemplaires sont réellement vendus, les autres étant donnés à des fans et amis. Aujourd’hui, il faut compter environ 3 000 euros pour se procurer un exemplaire de ce disque très rare. En décembre de cette même année, le groupe signe avec le label indépendant Fierce Panda[10]. Le 26 avril 1999, le groupe sort un nouveau disque de trois titres : Brothers and Sisters EP, tiré à 2 500 exemplaires.

Pourquoi le nom ACDC ?

AC/DC [ˌæɪsiːˈdiːsiː][1] est un groupe de hard rock australo-britannique, originaire de Sydney. Constitué par les frères écossais Angus et Malcolm Young, il se produit pour la première fois le 31 décembre 1973[2]. Bien que le groupe soit classé dans le hard rock et considéré comme un pionnier de ce genre musical, ainsi que parfois du heavy metal[3],[4], ses membres ont toujours qualifié leur musique de « rock ‘n’ roll »[5]. Elle pourrait aussi être catégorisée comme hard blues.

La composition d’AC/DC subit beaucoup de changements avant la sortie du deuxième album en Australie, T.N.T., en 1975. Elle est ensuite restée inchangée jusqu’à ce que Mark Evans soit remplacé par Cliff Williams en 1977. En 1979, le groupe connaît un succès mondial avec son tube Highway to Hell. Le chanteur et co-parolier Bon Scott meurt le 19 février 1980 d’une asphyxie causée par ses propres vomissements, après une nuit de forte consommation d’alcool. Le groupe envisage alors la dissolution mais l’ancien chanteur de Geordie, Brian Johnson, est choisi comme remplaçant de Bon Scott. La même année, le groupe sort l’album Back in Black, leur plus grand succès mondial. L’album suivant, publié en 1981, For Those About to Rock We Salute You, a aussi beaucoup de succès ; il est le premier de leurs albums à atteindre la première place des ventes aux États-Unis.

A LIRE  Mariska Hargitay Enfants?

La popularité d’AC/DC commence à diminuer en 1983, année durant laquelle Phil Rudd est renvoyé du groupe. Le batteur du groupe est alors Simon Wright jusqu’en 1989, puis Chris Slade, jusqu’au retour de Phil Rudd en 1994. Le groupe connaît une nouvelle popularité au début des années 1990 avec la sortie de The Razors Edge. Sorti le 20 octobre 2008, l’album Black Ice, plus grand succès du groupe dans les charts depuis For Those About to Rock We Salute You, atteignant la première place dans de nombreux pays[6], donne encore un regain de popularité au groupe en le faisant notamment connaître auprès d’une nouvelle génération, ses morceaux se voyant également utilisés dans la bande-son des films Marvel Iron Man 1 et 2. Sans Malcolm Young (décédé en 2017), remplacé par Stevie Young, neveu des frères Young, ils publient Rock or Bust, sorti en 2014, puis Power Up en 2020.

En 2008, AC/DC recense plus de 200 millions d’albums vendus à travers le monde[7] dont 71 millions aux États-Unis[8] durant ses 35 ans d’existence, faisant du groupe l’un des meilleurs vendeurs de disques. Les ventes de Back in Black sont estimées à 50 millions d’exemplaires dans le monde, ce qui en fait le deuxième album le plus vendu au monde derrière Thriller de Michael Jackson[9],[10],[11],[12]. En 2010, l’album recense 22 millions d’exemplaires vendus aux États-Unis, où il est le 5e album le plus vendu[13].

Pourquoi le nom Queen ?

Tout cela visait à faire de leurs concerts de véritables évènements théâtraux. En tant que chanteur, Freddie Mercury pouvait créer un vrai lien avec le public de Queen — capacité que beaucoup d’artistes, tels que Bob Geldof, David Bowie, George Michael, Kurt Cobain, et Robbie Williams pour n’en citer que quelques-uns, ont dit admirer. Freddie Mercury savait ainsi interagir avec le public, l’amenant à réellement participer au concert, quelle que soit la taille de l’événement.

Queen a fait partie de la poignée de groupes qui ont fourni l’impulsion ayant donné aux concerts rock dans les stades et grandes salles le statut de rendez-vous incontournable avec le public. Leur capacité à mettre sur pied des performances scéniques impressionnantes a donné lieu à la sortie d’un certain nombre de concerts simultanément en 33 tours et en vidéo puis sur CD et DVD, tandis qu’un nombre significatif de copies illégales des concerts de Queen sont apparues sur le marché.

Le logotype de Queen, connu en anglais sous le nom de « Queen crest », a été dessiné par Mercury, par ailleurs titulaire d’un diplôme en illustration et création graphique du Ealing Art College de Londres, avant la sortie de leur premier album. Ce logo comprend les signes du zodiaque des quatre membres : deux lions pour les lions Deacon et Taylor, un crabe symbolisant le cancer pour May, et deux fées pour la Vierge, signe de Mercury.

Les lions se situent de part et d’autre d’une lettre Q majuscule stylisée, le crabe étant sur cette même lettre, directement sous des flammes s’en élevant, les fées semblant pour leur part s’abriter sous chacun des lions. On trouve également une couronne au centre de la lettre, le tout étant surmonté d’un immense phénix déployant ses ailes. Mercury a indiqué qu’il voyait ce logo comme « un symbole de l’époque »[38], à savoir les années 1970. Il était souvent visible sur le devant de la grosse caisse de Taylor lors de leurs premiers concerts.

Bien qu’ayant été rejeté par les critiques à leurs débuts, surtout aux États-Unis, Queen a fini par être plus récemment reconnu pour d’importantes contributions à plusieurs styles de musiques, comme l’arena rock, le heavy metal et le rock progressif ou encore le glam rock et la pop rock, entre autres. De fait, le groupe a très souvent été cité en référence par d’autres acteurs de la scène musicale.

Queen a composé des musiques tirant leur inspiration de genres très variés tout en adoptant une attitude malicieuse et un ton irrévérencieux. Tout autant que leurs musiques, la liste de groupes et artistes qui ont dit tirer certaines influences ou inspiration de Queen (ou d’un des membres) est très variée et s’étend sur bien des pays ou générations.

Pourquoi le nom de ACDC ?

Le Figaro vous propose de découvrir les histoires parfois étonnantes qui se cachent derrière cinq grands noms de la chanson.

» LIRE AUSSI – «Rolling Stones», «Beatles»… Savez-vous d’où viennent leurs noms?

● AC/DC

Emblématique groupe australo-britannique de hard-rock, célèbre pour ses prestations endiablées, AC/DC est un emblème de cette musique depuis les années 80. L’origine du nom du groupe est tout aussi originale que sa musique. AC/DC tire son nom d’un petit sigle que l’on retrouve non pas sur des guitares ou des instruments de musique, mais… sur des appareils électroménagers! Il signifie Alternative Current/Direct Current (courant alternatif/courant continu). Une appellation bien étrange qui tire son origine d’une scène bien banale. C’est en passant l’aspirateur que le nom serait venu à l’une des sœurs d’Angus Young. Il symbolise l’énergie, presque électrique, que dégage la musique des cinq musiciens.

VIDEO

● Coldplay

Si AC/DC trouve son origine dans un symbole du quotidien, d’autres groupes tirent leurs noms dans la littérature.

 

Vous aimeriez aussi

Notre site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accept Lire