Home » Qui était le mari de Pascale Petit ?

Qui était le mari de Pascale Petit ?

by Nadia Moulin

En 1956, mariée à l’acteur Jacques Portet (1927-2003), dont elle divorce en 1960, elle travaille dans le salon de coiffure Carita où elle est remarquée par une cliente, l’actrice Françoise Lugagne, alors épouse du réalisateur-acteur Raymond Rouleau, et c’est sous la direction de celui-ci qu’elle fait ses débuts au …

Quel est le vrai nom de Douchka ?

Douchka Bogidarka Esposito dit Douchka.

Quelle nationalité est Pascale Wilhelmy ?

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre.

Pascale Wilhelmy est auteure, journaliste, blogueuse[1], ainsi qu’animatrice de télévision et de radio québécoise. Elle a notamment animé Star Académie, diffusée sur le réseau de télévision TVA.

  • Où vont les guêpes quand il fait froid?, Libre Expression, 2013, 108 p. (ISBN 9782764809150)
  • Ces mains sont faites pour aimer, Libre Expression, 2014, 119 p. (ISBN 9782764810163)
  • Une nuit, je dormirai seule dans la forêt, Libre Expression, 2015, 98 p. (ISBN 9782764811283)
  • Soupers de filles, Libre Expression, 2018, 208 p. (ISBN 9782764812860)

Elle est l’épouse de Denis Lévesque. La relation a débuté le 1er mai 2009[2].

Pascale Wilhelmy

Nationalité
canadienne
Activités Animatrice de télévision, animatrice de radio
Conjoint Denis Lévesque

Comment s’appelait la sœur de Hugues Aufray ?

Ce croisement des deux nationales semble poser un problème depuis l’ouverture de l’A 20. On dénombre des accrochages à répétition depuis un an et demi. Dont un accident matériel, le matin même du drame. Une actrice au talent très éclectique

Agée de 63 ans, Pascale Audret était la soeur du chanteur Hugues Aufray. Elle s’était notamment illustrée au théâtre dans « Le journal d’Anne Frank ». Née le 12 octobre 1936 à Neuilly-sur-Seine, ayant passé une partie notable de sa jeunesse en Espagne, formée à l’école de la danse, Pascale Auffray, dite Pascale Audret, avait été révélée en 1956 dans « L’eau vive » de François de Villiers, d’après Giono.

L’année suivante, elle avait remporté un grand succès public dans « Le journal d’Anne Frank » au théâtre Montparnasse à Paris.

A LIRE  Où vit Guillaume Siron ?

Cette comédienne venue du cabaret et du music-hall, eut une forte notoriété dans les années 50, tournant notamment sous la direction de André Hunebelle (« Mannequins de Paris » /1956), André Cayatte (« Oeil pour oeil » /1956), Claude Pinoteau (« L’ami de la famille » /1957), Philippe Agostini (« Le dialogue des carmélites » /1959).

A la télévision aussi

En 1974, elle fera une apparition dans « Le fantôme de la liberté » de Luis Bunuel.

Moins présente au cinéma à partir des années 60, la comédienne n’en poursuivit pas moins une fructueuse carrière à la télévision et au théâtre.

 

Vous aimeriez aussi

Notre site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accept Lire