Home » Quel est le but du ghosting ?

Quel est le but du ghosting ?

by Marine Lamiaux
Quel est le but du ghosting

Ce sont ces questions auxquelles les victimes de ghosting veulent répondre en pratiquant le ghostbusting, une technique risquée quand elle tourne à l’obsession.
En effet, lorsque le ghostbusting tourne à l’obsession, elle peut s’apparenter à du harcèlement et est tout aussi condamnable que le ghosting. Ghosting : comment réagir ?

Phénomène courant lié aux applis de rencontre, le ghosting est une pratique de plus en plus répandue et surtout très difficile à vivre.

Une autre conséquence du ghosting est la volonté d’obtenir des explications et le désir de vengeance.Les personnes ghostées peuvent perdre confiance en elles / Crédit : Unspalsh Le ghostbusting, la revanche des personnes ghostées

Le terme ghostbusting tient son nom du film culte Ghostbuster (SOS Fantômes en VF).

Le « ghosting » est l’art de quitter sans aucune explication. C’est faire le mort : pas d’appels, pas de mails, pas de sms… « Ghosting » est un terme apparu récemment, du mot anglais « ghost » qui veut dire fantôme.

A l’ère des réseaux sociaux et des appli de rencontre, le ghosting est probablement l’une des pratiques les plus redoutées.

Ghosting : quand l’être aimé disparaît du jour au lendemain

En quoi consiste cette technique ?

Qui sont les gens qui ghostent

Ce sont ces questions auxquelles les victimes de ghosting veulent répondre en pratiquant le ghostbusting, une technique risquée quand elle tourne à l’obsession.
On vous livre les différentes raisons pour lesquelles vous vous faites sûrement ghoster. Ghosting : une pratique vicieuse

Pour les chanceuses qui n’ont jamais vécu de ghosting, mais qui souhaitent savoir ce qu’il se passe dans la tête de ces messieurs, voici une petite définition de cette pratique.

Que ressentent les victimes du ghosting ? Et surtout, quelles sont les solutions alternatives ? Ghoster… Parce que ça ne semble pas bien grave

Il y a plusieurs niveau de ghosting, mais le plus courant reste quand deux personnes viennent de se rencontrer et que finalement, la magie n’opère pas entre elles.

En effet, lorsque le ghostbusting tourne à l’obsession, elle peut s’apparenter à du harcèlement et est tout aussi condamnable que le ghosting. Ghosting : comment réagir ?

Phénomène courant lié aux applis de rencontre, le ghosting est une pratique de plus en plus répandue et surtout très difficile à vivre.

La psychologie qui se cache alors derrière ce ghosting est bien plus complexe. Vous devez faire une réelle introspection, voire suivre une thérapie. Ghoster quelqu’un, quelle est la technique à suivre ?

Parfois, vous voulez juste vous sortir d’une situation qui vous semble inconfortable au plus vite.

A l’ère des réseaux sociaux et des appli de rencontre, le ghosting est probablement l’une des pratiques les plus redoutées.

Ghosting : quand l’être aimé disparaît du jour au lendemain

En quoi consiste cette technique ?

Est-ce mal de ghoster quelqu’un

Le ghosting engendre également une remise en question. La personne ghostée se demande si elle a fait quelque chose de mal pour être traitée de la sorte, dans ce cas la psycho-praticienne rappelle qu’il faut faire « attention à ne pas être dans la culpabilisation excessive ».  Le ghosting engendre un sentiment d’isolement pour la personne qui le subit.
Quoi qu’il en soit, le ghosting est une forme de violence morale qui atteint le summum de l’irrespect, qu’il soit vécu dans le cadre professionnel (avec un licenciement brutal, par exemple) ou privé (dans la famille ou le couple). C’est un silence asssourdissant !! Pourquoi être ghosté fait si mal ?
La psychologie qui se cache alors derrière ce ghosting est bien plus complexe. Vous devez faire une réelle introspection, voire suivre une thérapie. Ghoster quelqu’un, quelle est la technique à suivre ?

A LIRE  Révéler ses sentiments à un homme Scorpion : Les clés pour une relation authentique

Parfois, vous voulez juste vous sortir d’une situation qui vous semble inconfortable au plus vite.

Préparez-vous aux répercussions

La vérité est que se faire ghoster n’est pas du tout agréable. Cela va contrarier votre moitié. Et il/elle voudra savoir ce qu’il/elle a fait de mal et parfois il/elle ne reculera devant rien pour obtenir des réponses. Alors soyez prêt(e).

Ghoster quelqu’un : dans quels cas est-ce impossible ?
Le ghosting nous mettrait alors face à une insoutenable impuissance. Dans l’incompréhension, la personne ghostée « se pose un tas de questions », auxquelles elle risque de ne jamais avoir de réponses, l’autre ayant disparu. Face à l’incertitude, le ghosting peut faire plonger « dans l’absurdité de notre existence, comme si la relation et l’autre n’avaient pas existé, indique la psycho-praticienne.
Un autre effet négatif spécifique au ghosting est le besoin –inassouvi– de savoir: qu’est-il arrivé à cette personne? Car le problème, avec cette pratique, est qu’elle laisse imaginer toutes sortes de possibilités, notamment les scénarios les plus catastrophiques, comme des accidents. Arie Kruglanski, de l’Université du Maryland, explique d’ailleurs que l’invention du terme «ghosting» a déjà aidé certaines personnes à se sentir mieux.
En faisant cela, vous ne ferez que rendre la situation plus difficile pour vous et augmenterez votre douleur ! 3. Ne prenez pas le ghosting personnellement.

Le fait que vous ayez été ghostée ne dit rien sur vous. Ce n’est pas de votre faute et ne le regardez pas de cette façon !

Comment se reconstruire après un ghosting

Psychologiquement, la pratique du ghosting n’a rien d’anodin, car elle plonge la victime, la personne ghostée, dans un grand questionnement et la fait passer par plusieurs étapes, toutes plus désagréables les unes que les autres. Paradoxalement, ce silence peut passer pour une manipulation. « Une rupture est déjà souvent terrible. Mais une rupture via le ghosting, est pire.

Le « ghosting » est l’art de quitter sans aucune explication. C’est faire le mort : pas d’appels, pas de mails, pas de sms… « Ghosting » est un terme apparu récemment, du mot anglais « ghost » qui veut dire fantôme.

A LIRE  Comment se comporte un homme qui n'est pas amoureux ?

Le ghosting engendre également une remise en question. La personne ghostée se demande si elle a fait quelque chose de mal pour être traitée de la sorte, dans ce cas la psycho-praticienne rappelle qu’il faut faire « attention à ne pas être dans la culpabilisation excessive ».  Le ghosting engendre un sentiment d’isolement pour la personne qui le subit.
Quoi qu’il en soit, le ghosting est une forme de violence morale qui atteint le summum de l’irrespect, qu’il soit vécu dans le cadre professionnel (avec un licenciement brutal, par exemple) ou privé (dans la famille ou le couple). C’est un silence asssourdissant !! Pourquoi être ghosté fait si mal ?

Le ghosting, qui vient du mot “fantôme”, c’est lorsqu’une personne que vous fréquentez disparaît du jour au lendemain sans laisser de trace. Cela peut se produire au tout début d’une relation ou plus tard, en personne ou en ligne.

Le ghosting nous mettrait alors face à une insoutenable impuissance. Dans l’incompréhension, la personne ghostée « se pose un tas de questions », auxquelles elle risque de ne jamais avoir de réponses, l’autre ayant disparu. Face à l’incertitude, le ghosting peut faire plonger « dans l’absurdité de notre existence, comme si la relation et l’autre n’avaient pas existé, indique la psycho-praticienne.
Parfois, il s’agit d’une volonté de la personne de sortir de votre vie, d’une façon à la fois silencieuse et violente, qu’on appelle le ghosting. Le ghosting, qu’est-ce que c’est au juste ?

Quand un mec te ghost

On vous livre les différentes raisons pour lesquelles vous vous faites sûrement ghoster. Ghosting : une pratique vicieuse

Pour les chanceuses qui n’ont jamais vécu de ghosting, mais qui souhaitent savoir ce qu’il se passe dans la tête de ces messieurs, voici une petite définition de cette pratique.

Si vous n’avez jamais été victime de ghosting ou ne l’avez jamais pratiqué vous-même, au moins en avez-vous entendu parler. Au cas où, rapide mise à jour : le terme apparaît aux alentours de 2015 et vient de ghost, « fantôme » en français ; ce qui laisse poindre une vague idée du concept.

Le ghosting en dit plus sur le caractère du ghoster que sur la personne concernée, car dans de nombreux cas, il s’agit de l’expression d’une peur : peur des sentiments et des conflits, peur de l’attachement ou peur du rejet. Ce n’est un secret pour personne que nous avons tous des opinions et des points de vue différents.
Ghosting, une rupture sentimentale sans prise de risque

Alors que l’on multiplie aujourd’hui les moyens de communication, et qu’il n’a jamais été aussi simple de transmettre une information, le ghosting peut-il, finalement, ne se résumer qu’à un signe de lâcheté ?

A LIRE  Comment fonctionne un manipulateur en amour ?

Quoi qu’il en soit, le ghosting est une forme de violence morale qui atteint le summum de l’irrespect, qu’il soit vécu dans le cadre professionnel (avec un licenciement brutal, par exemple) ou privé (dans la famille ou le couple). C’est un silence asssourdissant !! Pourquoi être ghosté fait si mal ?

Pour vous donner un ordre d’idée, à la rédac, 40% des filles ont déjà vécu l’expérience charmante du ghosting. Petit rappel, qu’est-ce que le ghosting ? Tout simplement le fait que du jour au lendemain, votre mec disparaisse dans la nature sans donner de nouvelles… ni d’explications.

Le ghosting engendre également une remise en question. La personne ghostée se demande si elle a fait quelque chose de mal pour être traitée de la sorte, dans ce cas la psycho-praticienne rappelle qu’il faut faire « attention à ne pas être dans la culpabilisation excessive ».  Le ghosting engendre un sentiment d’isolement pour la personne qui le subit.

Qu’est-ce que le semi ghosting

Très similaire au ghosting, une autre pratique s’avère tout autant destructrice : le semi-ghosting. Mais c’est quoi exactement ? Le « semi-fantôme » est en fait une relation anciennement proche qui est encore superficiellement présent, mais la fréquence et profondeur des contacts manquent tellement que la relation est quasi, voire totalement inexistante.
Comme le ghosting, cette pratique peut s’appliquer dans les relations romantiques, amicales, familiales ou encore professionnelles. Mais contrairement au ghosting, le semi-ghosting peut sembler plus allongé dans le temps, car la personne est toujours plus ou moins là, et donc plus douloureux. Et cela vous laisse dans un entre-deux où vous n’arrivez plus à vous retrouver.
Cette pratique très malsaine, qui consiste à ne plus vous donner de nouvelles du jour au lendemain, alors que tout se passait bien, a désormais un concurrent de taille : le semi-ghosting.Le semi-ghosting, c’est quoi ?

De quoi s’agit-il ? Comme l’explique Preston Ni, professeur et coach en communication, dans un article de Psychology Today, on parle de semi-ghosting lorsqu’une relation est « encore superficiellement en place« .

Tout cela semble anodin mais en réalité, ces échanges sans trop d’intérêt sont très toxiques… Semi-ghosting : cette manie d’être présent de façon furtive

Le semi-ghosting est bien pire que le ghosting pur et pour cause, cette pratique peut être dévastatrice ! Cette version 2.0 est plus subtile donc plus difficile à déceler… Le ghosteur à temps partiel est là sans être là !

Enfin, elle peut vous garder sous le coude, afin d’essayer de « tirer quelque chose » de votre relation dans un avenir proche ou lointain. Semi-ghosting : quels sont les signes qui doivent vous alerter ?

Quelle que soit la raison du semi-ghosting, il s’agit d’un comportement malsain. Alors, que faire si vous avez des doutes ? Comment reconnaître qu’une personne est en train de vous semi-ghoster ?

Vous aimeriez aussi

Notre site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accept Lire