Home » Quand l’absence fait mal ?

Quand l’absence fait mal ?

by Nadia Moulin
Quand l'absence fait mal

Cette sensation peut-être bien souvent douloureuse et angoissante. On peut se sentir déprimé, avoir des sautes d’humeur incompréhensibles. C’est la peur de se perdre dans l’autre qui s’exprime ! Ou alors, la peur de perdre l’autre peut prendre le dessus. Quand l’autre n’est pas là, le manque est insupportable, toute absence de sa part est une torture.

On se sent seul(e) et perdu(e). Mais la tristesse et la dépression sont une étape importante et nécessaire au déroulement du deuil. On est rattrapé par les souvenirs, on peut se replonger dans les photos, ressentir le besoin d’être au plus près de l’autre disparu.

De plus, une tristesse non acceptée face peut mener à une peur chronique de se retrouver dans une situation similaire qui débouche ensuite sur un évitement pur et simple. Ainsi après une séparation, certaines personnes ont tellement peur de souffrir à nouveau qu’elles ne parviennent plus à s’engager.  

Simplement à comprendre que l’absence d’une personne que l’on aime a de profondes implications dans l’esprit et dans le corps. Qu’il est inévitable qu’une perte soit suivie d’une processus de ré-accommodation qui dure un certain temps. Souvent, il s’agit seulement de permettre à ces processus d’avoir lieu et de croire en nous afin de retrouver un certain équilibre.  Cela pourrait vous intéresser …

Quelle qu’en soit l’origine, perte, séparation, non obtention, changement difficile, l’ampleur de la tristesse dépend directement de la valeur que nous accordons à son objet. Notre sensibilité à l’absence est révélatrice du déficit affectif qui la suscite. Car c’est bien du lien (et donc du manque) affectif dont il s’agit ici et dont la perte nous donne aussi une sentiment d’absurdité.

Êtres de chair et de sang avec nos cinq sens, nous sommes démunis quand arrive l’absence d’une présence. Toute personne endeuillée a besoin de s’exprimer. L’isolement rend le deuil intolérable quand on perd un être cher. Par l’intériorisation, on se rend compte que le disparu vit toujours en nous.

Pourquoi on a mal quand quelqu’un nous manque

Il y a des absences qui font plus mal que d’autres. Ces absences pèsent sur la mémoire au point de créer un vide par lequel s’échappent le plaisir et la qualité de vie. Ressentir le manque de quelqu’un va au-delà de la nostalgie. Et dans de nombreux cas, il n’est pas facile de soulager la blessure de l’absence.

Ressentir le manque : ces absences qui ne cessent de faire mal

Ressentir le manque de quelque chose, c’est plus que ressentir de la nostalgie. Parfois, le poids de certaines consciences crée une blessure persistante, et alors le présent nous échappe.

Le manque va au-delà du souvenir

Dernière mise à jour : 05 avril, 2016Souffrir du manque de quelqu’un, c’est un des sentiments les plus douloureux que l’on puisse ressentir. Le manque va au-delà du souvenir des bons moments vécus avec quelqu’un.

L’espace doit se remplir d’une manière ou d’une autre, et laisser quelqu’un d’autre l’occuper n’est pas la solution.Quand le manque fait mal

Nombreuses sont les personnes qui peuvent nous manquer : un amour d’adolescence, un ami très cher, un grand-père décédé il y a longtemps, les instants de bonheur partagés en famille lorsque l’on était enfant… Personne ne veut souffrir du manque, mais c’est pourtant quelque chose que l’on ne peut pas contrôler et qui fait très mal.

A LIRE  Est-ce la même actrice dans 365 jours ?

Même si aujourd’hui cette personne ne fait plus partie de notre vie et qu’il y a longtemps qu’elle n’a plus sa place dans notre coeur, son souvenir nous hante jour et nuit. Alors, pourquoi les gens nous manquent-ils ? Est-ce possible d’éviter cela ? Le problème qui se pose quand quelqu’un nous manque réside dans le vide que l’autre a laissé en s’en allant.

Comment supporter le manque d’une personne

Vivre une relation à distance est toujours compliquée pour un couple. Qu’elle en soit à ses balbutiements ou qu’elle dure depuis plusieurs années, le manque de l’être aimé est très souvent difficile à gérer.

Mais finalement, la situation ne serait-elle pas plus inquiétante si votre conjoint ou conjointe ne vous manquait pas malgré la relation à distance ? Imaginez un instant être séparé(e) de l’homme ou de la femme de votre vie depuis maintenant près de 3 mois.

Si le manque est fort, c’est que la flamme qui brûle d’amour au fond de votre cœur l’est encore plus.Ne pas déprimer à cause de l’absence de l’autre

Bien sûr, il est normal que votre copain ou copine à distance vous manque parfois.

Il/elle vous manque, c’est vrai. Mais après tout, c’est un problème normal, et il y a fort à parier que vous manquiez à votre partenaire de relation à distance également Le manque, signe d’un attachement profond

Essayez de relativiser ce manque en inversant la question : vous êtes triste car votre partenaire vous manque.

Réalisez que la séparation ne durera pas pour toujours

Un autre point à relativiser est celui de la distance. Ou plutôt de la durée de cette relation à distance. Gardez bien en tête qu’elle ne durera pas. Un jour ou un autre, les choses vont bouger et vous pourrez enfin vous installez ensemble avec votre partenaire dans le meilleur des cas.

“Un être vous manque, et tout est dépeuplé” ! Un adage bien connu des couples en relation à distances qui ne connaissent que trop bien ce sentiment.

Est-ce que le manque est une preuve d’amour

» La formule de Cocteau devrait donc être complétée : il n’y a, en réalité, ni amour ni preuves d’amour ; il n’y a que des demandes de preuves d’amour. C’est lorsque nous ne pouvons plus vivre sans réclamer à l’autre des signes de son amour que nous savons, à coup sûr, que nous aimons.

Quels critères, quels signes nous assurent que nous aimons vraiment ? Si, comme Jean Cocteau, nous pensons qu’il n’y a pas d’amour, mais seulement des « preuves d’amour », qu’est-ce qui, dès lors, fait preuve ? La fidélité ? Non.

Et l’attachement, lorsqu’il s’apparente à la dépendance, peut être une distorsion de l’amour, au même titre que la jalousie et le sentiment de manque. Et comme ces distorsions, il ne constitue pas des preuves de l’amour. « L’amour le plus pur est innocent, il ne mendie pas, il se vit sans attachement, sans attente, dans l’accueil de l’autre, de ce qu’il est, de ses différences. »

Le destin de l’être humain est de vivre dans un manque existentiel impossible à combler, et pourtant, aimer, c’est, malgré tout, demander à l’autre quelque chose qu’il n’a pas, mais que sa présence vient combler quand même. Raison pour laquelle Lacan disait : “Aimer, c’est donner ce que l’on n’a pas.” » Le mystère

A quoi sait-on que l’on aime ?

Quels sont les signes de l’amour chez un homme

Enfin, certaines attitudes, comme le fait d’être particulièrement tactile et attentionné avec vous (câlins, bisous, etc.), ou d’éprouver le besoin d’être constamment à vos côtés, peuvent aussi être des signes qu’il est amoureux de vous.Le comportement d’un homme amoureux

A LIRE  Qu'est-ce qui brise les couples aujourd'hui ?

Certains signes dans le comportement d’une personne peuvent vous indiquer si elle semble ressentir des sentiments amoureux pour vous.

Quels sont les signes qu’un homme est amoureux de vous ? Aux prémices de l’amour, on retrouve généralement une forte attirance physique doublée d’une connexion émotionnelle grandissante.

Comment savoir si un homme est amoureux : les 9 signes #1 Les signes physiques d’un homme amoureux

Les signes physiques d’un homme amoureux sont multiples. Notre corps et notre esprit étant étroitement liés, nos émotions resurgissent par des réactions physiques. Cela peut-être tout simplement le fait de rougir, qui marque ou un sentiment de gêne ou un trouble manifeste.

Mais il existe d’autres signes prouvant qu’un homme est amoureux en secret, ou du moins qu’il est troublé par une femme :

  • Il se montre de plus en plus tactile ; Il semble particulièrement attentif, serviable, à l’écoute ; Il vous complimente de façon valorisante.

Pour reconnaître les signes d’un homme amoureux à distance, la teneur de vos conversations vous indiquera son degré d’intérêt.

L’un des signes d’un amour naissant chez un homme, c’est quand il vous fait entièrement confiance. L’envie de vous présenter à ses amis

S’il est amoureux de vous, il pourra exprimer la volonté de vous faire rencontrer les personnes qui comptent pour lui.

il est nerveux

Le premier signe qui montre qu’un homme est troublé par vous, c’est qu’il semble un peu nerveux en votre présence.

De plus certaines attitudes montrent clairement qu’un homme est amoureux. Il éprouve le besoin d’être toujours proche physiquement, il est tactile. Un homme amoureux va vous embrasser et vous câliner. Les signes physiques sont souvent accentués si cet homme est timide et n’ose pas dire ce qu’il ressent.

Beaucoup de femmes pensent que les hommes ne sont pas amoureux quand ils ne disent pas «Je t’aime», mais en réalité, plein de petits détails et petits signes s’inscrivent comme de véritables et solides preuves d’amour.

Pourquoi on blesse ceux qu’on aime le plus

Une deuxième raison pour laquelle nous blessons celui que nous aimons le plus est que cette personne est là, tout simplement. Son énergie est disponible et nous nous en servons selon nos besoins. En lui prenant son énergie, nous le faisons souffrir. Voler l’énergie à quelqu’un revient à le blesser. Ainsi, une véritable guerre fait rage entre deux personnes qui « s’aiment ».

Il va hurler, ou faire la victime qui ne mérite pas votre traitement, ou vous inonder d’un flot de questions et remarques vicieuses, ou se fermer et refuser tout contact. Ceci explique pourquoi nous blessons ceux que nous aimons le plus. La première raison est que nous voulons recevoir à nouveau l’énergie qu’ils nous donnaient gratuitement. Nous pensons y avoir droit.

Compte tenu de ce qui précède, il est inévitable de nous poser la question suivante: pourquoi certaines personnes sont capables de faire mal à des gens qu’ils aiment? Pourquoi des explosions se produisent? Que se passe-t-il lorsqu’une personne se comporte cruellement avec une autre?

Il ne s’agit pas de souhaiter se rapprocher de celui qui fait preuve d’hostilité à notre égard, mais de mieux entendre les raisons d’aimer que celles de haïr et d’essayer de ne pas laisser détourner son énergie de ce et ceux qu’on aime au profit de ce et ceux qui (nous) détruisent.

A LIRE  Pourquoi chagrin d'amour ?

Nous savons tous que lorsque nous vivons dans l’amour, nous avons beaucoup d’énergie. Cette énergie a même le pouvoir de nous guérir de maladies occasionnées par le manque d’amour. Il va sans dire que la haine produit tout le contraire, car elle emprisonne et détruit celui qui l’entretient. L’énergie de la haine est toute aussi puissante que l’énergie de l’amour. Alors, que décidez-vous?

Rien ne peut nous blesser, nous nous sentons en sécurité et chargée d’énergie.Mais c’est l’énergie de l’autre personne, pas la nôtre. Cette personne nous donne gratuitement son attention, nous ne devons rien faire pour la recevoir. Mais c’est ici que se situe aussi le danger ! Nous vivons de l’énergie d’un autre, et l’énergie humaine est limitée. C’est exactement là le problème.

Comment se manifeste le manque d’une personne

Vous pouvez au départ, être submergé par la sensation de manque liée à la solitude.

Le manque affectif se réfère à un mal-être intérieur d’une personne. Et toute personne, au moins une fois dans sa vie, a ressenti ce manque. Le manque d’affection est le plus souvent lié avec le manque d’amour. L’absence d’amour provoque un sentiment dévastant – la solitude. Comme on peut voir, tout est lié – le besoin d’affection, besoin d’amour, la solitude, le mal-être.

On parle ici d’un véritable envahissement psychique dont les manifestations sont extrêmement difficiles à maîtriser pour la personne concernée, et qui est source d’une souffrance majeure au quotidien. Signe n°2 : Le sentiment de solitude

Une mauvaise estime de soi peut conduire à une véritable impression d’isolement psychique qui conduit bien souvent à un isolement effectif ; les personnes souffrant d’un sentiment de solitude dû à leur manque d’estime d’elles-mêmes auront tendance à se percevoir comme fondamentalement différentes des autres, moins compétentes, moins valables voire inaptes, et de ce fait incapables de s’adapter et de correspondre aux attentes qu’elles projettent comme étant celles de leur environnement social de référence.

d’isolement social et de phobies sociales : la personne préférant s’isoler afin de ne pas être jugée et comparée aux autres. de tristesse et de dépression : faisant suite à l’accumulation des privations de plaisir ou encore aux idées noires provoquées par le sentiment de ne pas pouvoir réussir et être heureux dans la vie.

Sur un élément mineur qui peut ne pas même avoir été perçu par ses interlocuteurs, les personnes souffrant d’un tel mode de fonctionnement peuvent vivre des moments de doute et d’autodénigrement particulièrement douloureux, dont le cumul va les conduire à l’isolement social voire à l’autodestruction dans les cas les plus sévères.

La peur de l’abandon ou de se retrouver seul peut par exemple être maîtrisée grâce à quelques exercices simples comme s’exposer volontairement à des moments de solitude, entreprendre une activité de loisir, ou encore mieux accepter ses émotions et ses frustrations.

Le manque affectif se ressent par une douloureuse sensation de vide intérieur et une tendance aux conduites addictives. Identifiable comme symptôme de la dépen dance affectif, le manque d’affection s’exprime dans le cadre des relations affectives.

Vous aimeriez aussi

Notre site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accept Lire