Home » Pourquoi Claude François s’est séparé de France Gall ?

Pourquoi Claude François s’est séparé de France Gall ?

by Judith Ferrier

Jaloux maladif, Claude François ne supporte pas le succès de France Gall. Alors quand il apprend sa victoire à l’Eurovision où elle représente le Luxembourg en 1965, avec la chanson « Poupée de cire, poupée de son » écrite par Serge Gainsbourg, elle devient trop indépendante et trop connue à son goût.

Pourquoi elle s’appelle France Gall ?

Alcoolisé, il imagine le nouveau prénom de sa chanteuse : France Gall.

À écouter

462. Pourquoi France Gall a pris ce pseudonyme qui ressemble a une vanne ?

00:02:12

Il propose l’idée à la chanteuse qui déteste. Elle trouve que ce prénom est trop dur, elle préfère Isabelle mais il finit par la convaincre. Âgée de seulement 16 ans, elle n’ose pas trop se rebeller. Va pour France Gall qui au passage, a rencontré une seule fois l’équipe de France de rugby. C’était en 1968, dans une boite de nuit parisienne pour fêter la victoire lors d’un France-Galles. Match qui avait permis aux Bleus de remporter sa cinquième victoire dans le Tournoi et son tout premier Grand Chelem. D’ailleurs le jour de sa disparition, le 7 janvier 2018, la Fédération Française de Rugby lui a rendu hommage en tweetant : « Il y a eu beaucoup de France-Galles mais il n’y avait qu’une France Gall ». Evidemment, comme le chantait la chanteuse !

Abonnez-vous à ce podcast

>> Ah Ouais ?

Où vit le fils de France Gall ?

Par Antonin Clément

Publié le 11/01/2018 à 11:42, Mis à jour le 17/01/2018 à 12:42

Raphaël et sa sœur Pauline entourent leur mère, France Gall, aux obsèques de Michel Berger, leur père, au cimetière Montmartre. (Paris, le 6 août 1992.) Photo Francois-Xavier Marit / AFP

L’homme de 36 ans a suivi les traces (sonores) de ses illustres parents, France Gall et Michel Berger. Musicien émérite, il vit dans la plus grande discrétion à Paris, où il possède deux maisons de production musicale, Hamburger Records et Chi-Fou-Mi Records.

Né le 2 avril 1981, à Boulogne-Billancourt, Raphaël Hamburger a bénéficié d’une bonne génétique : d’un côté, France Gall, sa mère, superstar de la chanson (6,2 millions de disques vendus en France), de l’autre Michel Berger, son père et l’un des plus grands auteurs-compositeurs français. Si le futur producteur musical a attrapé très jeune le virus de la musique, l’ancien attaché de presse du couple, Grégoire Colard, rappelle au micro de BFM TV, qu' »il a souf­fert de la noto­riété de ses parents, du fait que les jour­na­listes soient toujours là à droite et à gauche ». Et ce, bien que France et Michel se soient montrés très protecteurs.

Raphaël suit des études à l’École internationale bilingue de Paris, puis au lycée Fénelon Sainte-Marie, avant de devenir ingénieur du son.

Qui sont les héritiers de France Gall ?

Un « retour aux sources » musical est par ailleurs une probabilité non négligeable, quand on sait à quel point la version créée en 1993 après la mort de Michel Berger avait hérissé France Gall, et avait causé sa brouille avec Luc Plamondon. Pour trouver un accord, peut-être les ayants-droits ont-ils convenu de créer la version la plus fidèle à l’oeuvre originale.

A LIRE  Se quitter pour mieux se retrouver : Comment prendre cette décision difficile et trouver une seconde chance

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d’intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix J’autorise

Quel est le surnom de France Gall ?

France Gall a conservé le même surnom toute sa vie. Quand elle était toute petite, ses parents l’ont surnommée Babou. Et ce surnom ne l’a jamais quittée, jusqu’à sa mort. Aussi, son père, avec qui elle avait une relation particulière, la surnommait parfois « petit caporal » en référence à son caractère très fort.

Où est enterré Pauline Berger ?

La tombe de France Gall

Photos de la tombe de France Gall. Hommage en images à France Gall, chanteuse française qui a interprété « Les sucettes » de Serge Gainsbourg. Elle était née le 9 octobre 1947 à Paris (12e) et décédé à Neuilly-sur-Seine le 7 janvier 2018. Ces photos ont été prises deux mois après sa mort.

La tombe de France Gall se trouve au cimetière de Montmartre (29e division)

Née à Paris, France Gall y est enterrée aux côtés de Michel Berger et de leur fille, Pauline Hamburger, décédée de la mucoviscidose en 1997, à 19 ans, 5 ans à peine après la mort de son père. Pour voir la tombe de France Gall, rendez-vous au Cimetière de Montmartre, au 20 Avenue Rachel, 75018 Paris, France. La tombe de France Gall se trouve à proximité de l’intersection de l’avenue de Montmorency et de l’avenue de la Croix, dans la 29ème division.

Qui ont été les compagnons de France Gall ?

  • ↑ Julien Clerc l’éternel jeune homme, interview de Benjamin Locoge, Paris Match 16 novembre 2011.
  • ↑ Biographie de France Gall sur RFI.
  • ↑ « France Gall, poupée des sixties et inoubliable interprète de Michel Berger », La Parisienne,‎ 7 janvier 2018 (lire en ligne, consulté le 7 janvier 2018).
  • ↑ a et b « France Gall et Michel Berger, couple inoubliable de la chanson française », Le Monde.fr,‎ 7 janvier 2018 (ISSN 1950-6244, lire en ligne, consulté le 7 janvier 2018).
  • ↑ Fabienne Thibeault, interviewée par Gilles Trichard, « Le jour où j’ai été embauchée pour Starmania », Paris Match, semaine du 13 au 19 décembre 2018, p. 178.
  • ↑ a et b Matthieu Écoiffier, « France Gall, près du piano debout », liberation.fr, 4 décembre 2002.
  • ↑ Méliné Ristiguian, « Le jour où j’immortalise France Gall pour Paris Match », parismatch.com, 8 janvier 2018.
  • ↑ Nicolas Schiavi, « Le refuge de France Gall et Michel Berger : là où est née la chanson Résiste », gala.fr, 9 janvier 2018.
  • ↑ Alain Wodrascka, Douce France, Éditions Du Moment, 2015, p. 121.
  • Télé Star : « Qui est Bruck, l’ami intime de France Gall ? ».
  • Paris Match, no 2894 de novembre 2004 :« — Benjamin Locoge : Vous vivez une partie de l’année à Dakar. Le lieu du vide ?— France Gall : J’ai découvert cet endroit en 1969… Depuis, j’ai le sentiment d’être une enfant, là-bas, dans mon île. Je ne sors pas trop, je profite de la fraîcheur, de la naïveté ambiante… ».
  • ↑ Sarah Louaguef, « France Gall : Je n’ai pas besoin d’être dans la lumière pour être heureuse », parismatch.com, 10 décembre 2014.
  • ↑ Alain Wodrascka, Douce France, Éditions Du Moment, 2015, p. 157.
  • ↑ Propos recueillis par Richard Cannavo pour Paroles & Musique, no 1, novembre 1987.
  • France Gall par France Gall, autoportrait télévisé réalisé par Éric Guéret (2001).
  • ↑ Interview par Gilles Médioni, L’Express, 4 octobre 2004.
  • ↑ Interview du 23 octobre 2004.
  • Totem (note de l’éditeur).
  • ↑ Émission Taratata no 39 diffusée le 12 février 1994.
  • ↑ Extrait de leur entretien paru dans les Cahiers du cinéma no 581, juillet-août 2003.
  • ↑ Alessandra Sublet Voici.fr.
  • ↑ « MITTERRAND Toulouse » [vidéo], sur Ina.fr (consulté le 11 juillet 2020).
  • ↑ a et b « France Gall : Cela me semble fou qu’un mariage ne soit pas entre un homme et une femme », Benoit Daragon, Ozap.com (consulté le 18 août 2015).
  • ↑ a et b « France Gall rectifie ses propos sur le mariage pour tous : Mes potes gays étaient furieux », Julien Goncalves, [1], 10 décembre 2014 (consulté le 18 août 2015).
  • ↑ Archives Sacem : Qui a créé quoi ?.
  • A LIRE  Pourquoi Scarlett Johansson quitté Marvel ?

    France Gall

    Naissance 9 octobre 1947 12e arrondissement de Paris (France)
    Père Robert Gall
    Mère Cécile Berthier (d)
    Conjoint
    Michel Berger

    (de 1976 à 1992 )
    Enfants Pauline Berger (d) Raphaël Hamburger

    Quelle année est mort Michel Berger ?

    Elle aimait l’appeler « son fils ». France Gall avait craqué pour un bébé, prénommé Babacar, dans les années 1980 alors qu’elle s’était rendue au Sénégal. C’est ainsi que ce garçon devenu un adulte est entré pour toujours dans la vie de la chanteuse…

    Il y a des rencontres qui marquent à jamais. En 1987, France Gall croisait la route d’un petit garçon prénommé Babacar. Une rencontre qui lui a inspiré à l’époque un album auquel elle avait donné le nom du bébé. L’histoire était celle d’une mère, Fatou, ne pouvant subvenir aux besoins de son bébé. France Gall lui aurait payé une formation de couturière pour qu’elle puisse changer de travail. Une histoire qui avait ému le public, qui n’a jamais oublié cet enfant. En 2018, alors qu’il était âgé de 32 ans, Babacar donnait de ses nouvelles, tout comme sa mère qui était encore marqué par la chance donnée par France Gall à sa jolie famille… « La conversation a duré quelques heures. France m’a expliqué qu’elle était revenue pour m’aider. Elle m’a proposé de prendre en charge une formation de couturière, la nourriture et mon logement à Dakar.

    Qui a été le dernier compagnon de France Gall ?

    Le 7 janvier 2018, France Gall a rendu son dernier souffle à l’Hôpital Américain de Paris. Elle n’avait que 70 ans. Ce vendredi 9 octobre 2020, la célèbre chanteuse aurait ainsi fêté ses 73 ans. L’occasion de revenir sur sa vie privée et sur le dernier homme qui a partagé sa vie. Il s’agit de Bruck Dawit, qui s’est effacé derrière la star. Pourtant, les amoureux ont vécu près de 22 années ensemble. Le compagnon d’Isabelle Geneviève Marie Anne Gall de son vrai nom est un ingénieur du son américano-éthiopien.

    A LIRE  France Gall Morte Dans Les Bras De Son Fils?

    France Gall a fait sa rencontre pendant l’été 1995, lorsqu’elle se trouvait à Los Angeles pour des vacances en famille avec ses enfants. L’interprète des titres Laisse tomber les filles et Il jouait du piano debout était encore en deuil de son mari Michel Berger, qui était mort le 2 août 1992. C’est lors d’un dîner que des amis communs ont organisé qu’ils ont fait connaissance et sont devenus proches. Elle s’est alors vite rendu compte qu’elle avait la passion de la musique en commun avec Bruck Dawit, puisque ce dernier a également été compositeur, arrangeur et producteur.

    Qui est enterré avec Michel Berger ?

    Une mise en lumière exceptionnelle qui impressionne toujours les visiteurs du cimetière de Montmartre.

    Accompagnée de leur fille Pauline décédée à 19 ans à peine, France Gall a également respecté la dernière volonté de sa fille qui avait indiqué dans son testament vouloir reposer à côté de son papa. À l’époque, l’interprète du titre Ella, elle l’a avait dû demander à sa belle-famille de déplacer le corps de son mari jusque dans le caveau des Gall, à Paris. Une demande qui avait d’abord été refusée par ses beaux-parents, mais qui avait fini par être acceptée après de nombreuses négociations.

    Pour rappel, le couple était également parent de Raphaël, né en 1981.

    Qui a été enterré vivant ?

    Mykola Kulichenko a failli perdre la vie au début de la guerre en Ukraine. C’est dans la région de Tchernihiv, au nord du pays, que l’homme âgé de 33 ans a été enterré vivant par des soldats russes après avoir vu ses deux frères mourir.

    Quelle est la cause du décès de France Gall ?

    Cela fait déjà cinq ans que France Gall nous a quittés. Le 7 janvier 2018, la chanteuse est morte à l’âge de 70 ans après une longue bataille contre la récidive de son cancer du sein. Conformément à ses volontés, elle a été enterrée au côté de l’amour de sa vie, Michel Berger, et de leur fille Pauline, morte en 1997 de la mucoviscidose. Depuis cinq ans, France Gall repose au cimetière de Montmartre dans une tombe exceptionnelle puisqu’elle est surmontée et protégé par un mausolée de verre. A l’intérieur se trouve plusieurs fleurs et un cerisier japonais suspendu que la chanteuse décrivait comme une cage « à oiseaux avec des fleurs et des arbres de toutes les couleurs ». Cette tombe particulière, loin de celles en marbre ou en pierre, a été construite en 2012.

    À l’époque, cela faisait déjà vingt ans que Michel Berger avait rendu son dernier souffle, terrassé par un malaise cardiaque. Il a d’abord été enterré dans une tombe recouverte d’une pelouse synthétique avant que sa tombe ne devienne la cage en verre immense bien connue des touristes et des parisiens.

     

    Vous aimeriez aussi

    Notre site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accept Lire