Home » Quelle durée pour faire le deuil d’une séparation ?

Quelle durée pour faire le deuil d’une séparation ?

by Judith Ferrier

11 semaines pour se remettre d’une rupture C’est en tout cas ce qu’on répondu 71% des personnes interrogées qui ont connu une rupture amoureuse dans les six mois précédents.13 déc. 2022

Qui se remet plus vite d’une rupture ?

A noter qu’une majorité de femmes sont à l’initiative de la rupture, dont la cause principale serait le manque de communication, précise l’étude.

► Ce que l’étude a montré : les hommes, eux, ne s’en remettent jamais totalement Résultat, la douleur émotionnelle des femmes étaient en moyenne de 6,84 (sur 10) et celles des hommes de 6,58. Pour la douleur physique, elle était de 4,21 en moyenne pour les femmes et de 3,75 pour les hommes. Conclusion : bien qu’elles souffrent davantage sur le moment, les femmes s’en remettent mieux et en sortent plus fortes, tandis que les hommes ne s’en remettent jamais totalement. Pire, ils n’avaient tiré aucune leçon des échecs de leur histoire passée. La raison ? D’après les scientifiques, les femmes seraient davantage investies dans la relation que les hommes.

« Pour faire simple, les femmes sont plus enclines à donner beaucoup dans une relation que les hommes, détaille Craig Morris , l’un des chercheurs ayant travaillé sur cette étude.

Comment arrêter de souffrir d’une rupture ?

Et de regretter: « nous vivons dans une société où l’on a tendance à refuser la douleur, à la contrer. Observer ses émotions, les vivre en pleine conscience plutôt que les enterrer, c’est une étape indispensable du processus. »

« Une relation amoureuse constitue un engagement profond. On n’y met pas un terme sans que cela soit difficile à vivre, il nous faut faire le deuil de notre couple, de nos projets d’avenir. Une séparation réveille en outre parfois de vieilles blessures narcissiques non cicatrisées, nous faisant revivre une deuxième fois ou plus des abandons toujours difficiles à surmonter », abonde Béatrice Voirin, coach et psychothérapeute. « Or ironiquement, bien que la plupart des gens aient déjà traversé une telle épreuve, la souffrance d’une rupture est encore bien souvent banalisée. »Par conséquent, insiste Béatrice Voirin, « la première chose à faire est d’accepter la réalité, aussi triste et douloureuse soit-elle ». Accepter de devoir en passer par les larmes, ne pas lutter, pour un temps. « Se dire que nous avons le droit, voire besoin d’être malheureux! »

Tenter de comprendre les causes de la rupture

Passée l’acceptation, autre étape tout aussi cruciale, poursuit Lisa Letessier: « tenter de comprendre ce qui s’est passé ». Lorsqu’on ne sait pas pourquoi cela s’est terminé, comme c’est le cas pour Cécile, pourquoi l’autre est parti, difficile en effet de ne pas ressasser. « Parfois, on est encore en contact avec l’autre et il est alors possible d’obtenir des réponses. Parfois ça n’est pas le cas et il faut travailler seul(e) », décrit Lisa Letessier. Elle propose alors à ses patients « d’écrire le récit de cette histoire, de manière chronologique, avec le maximum de détails, puis de se faire lire ce texte par une tierce personne.

Qui souffre le plus dans une rupture ?

D’après une étude réalisée par l’université de l’État de New York à Binghamton et par University College London, les femmes se sentent plus blessées au moment d’une séparation que les hommes.

L’étude a été menée auprès d’un large échantillon : 5705 personnes, à travers 96 pays, ont été interrogées sur leurs histoires amoureuses et leur ressenti après leurs séparations. Les femmes sont visiblement les plus touchées : la moyenne de leur douleur émotionnelle, notée entre 1 et 10 (10 étant la douleur la plus élevée), tourne autour de 6,84. Les hommes, eux, ont affirmé ressentir une douleur égale à 6,58 en moyenne. La douleur physique ressentie après la rupture a elle aussi été quantifiée : les femmes, là encore, sont les plus touchées, avec une douleur de 4,21 en moyenne, contre 3,75 pour les hommes. Mais sur le long terme, ce sont les hommes qui ont le plus de mal à tirer les leçons de leurs échecs amoureux, se contentant de passer à autre chose sans se remettre en cause. Les femmes, elles, font davantage ce travail et déclarent au final sortir plus fortes émotionnellement de leurs ruptures amoureuses.

Les femmes s’investissent plus dans une relation

Craig Morris, l’un des chercheurs ayant travaillé sur cette étude, explique ces résultats par le fait que les femmes s’investissent plus que leurs homologues masculins dans une relation. « 

Comment accepter une séparation non voulue ?

Et de regretter: « nous vivons dans une société où l’on a tendance à refuser la douleur, à la contrer. Observer ses émotions, les vivre en pleine conscience plutôt que les enterrer, c’est une étape indispensable du processus. »

« Une relation amoureuse constitue un engagement profond. On n’y met pas un terme sans que cela soit difficile à vivre, il nous faut faire le deuil de notre couple, de nos projets d’avenir. Une séparation réveille en outre parfois de vieilles blessures narcissiques non cicatrisées, nous faisant revivre une deuxième fois ou plus des abandons toujours difficiles à surmonter », abonde Béatrice Voirin, coach et psychothérapeute. « Or ironiquement, bien que la plupart des gens aient déjà traversé une telle épreuve, la souffrance d’une rupture est encore bien souvent banalisée. »Par conséquent, insiste Béatrice Voirin, « la première chose à faire est d’accepter la réalité, aussi triste et douloureuse soit-elle ». Accepter de devoir en passer par les larmes, ne pas lutter, pour un temps. « Se dire que nous avons le droit, voire besoin d’être malheureux! »

Tenter de comprendre les causes de la rupture

Passée l’acceptation, autre étape tout aussi cruciale, poursuit Lisa Letessier: « tenter de comprendre ce qui s’est passé ». Lorsqu’on ne sait pas pourquoi cela s’est terminé, comme c’est le cas pour Cécile, pourquoi l’autre est parti, difficile en effet de ne pas ressasser. « Parfois, on est encore en contact avec l’autre et il est alors possible d’obtenir des réponses. Parfois ça n’est pas le cas et il faut travailler seul(e) », décrit Lisa Letessier. Elle propose alors à ses patients « d’écrire le récit de cette histoire, de manière chronologique, avec le maximum de détails, puis de se faire lire ce texte par une tierce personne.

Qui quitte le plus dans un couple ?

Au cours des douze derniers mois, 15% des femmes en moyenne ont envisagé de se séparer de leur conjoint, contre 9% des hommes.

Les couples ont plus de doutes sur leur avenir au début de la relation. Au cours des cinq premières années, 21% des femmes et 17,5% des hommes ont songé à rompre. Au fur et à mesure que leur relation dure, l’incertitude s’évapore, plus rapidement pour les hommes que pour les femmes. Entre 5 à 14 ans d’union, elles sont 16,7% à penser à une séparation contre 8,3% des hommes. Après 15 ans de relation, il reste toujours 13,5% d’hésitantes, contre 6,7% d’hésitants. Après 25 ans de vie commune, 9,6% des femmes pensent à la rupture contre seulement 6% des hommes.

A LIRE  Comment savoir si il tient à moi ?

Les hommes passent plus souvent à l’acte

Pourtant, ce n’est pas parce que les femmes envisagent plus souvent de quitter l’autre qu’elles le font. Ainsi, les hommes hésitants en 2005 représentent la population qui a le plus vécu une rupture dans les six années suivantes.

Est-ce que celui qui quitte regrette ?

Donc dans le cas de ces personnes qui ont quitté leur conjoint, c’est parfois davantage le mode de vie qui est regretté », analyse la spécialiste.

D’après elle, les regrets sont en général temporaires, comme lorsqu’une jeune femme quitte une relation amoureuse installée et se retrouve seule face à son écran, écumant les sites de rencontres et enchaînant les speed dating « foireux » jusqu’au jour où elle finit par tomber sur la bonne personne. On peut donc regretter d’avoir quitté son conjoint pendant 6 mois, mais se dire que finalement c’était vraiment la bonne décision deux ans plus tard.

Une question de confiance en soi

Pour la psychosociologue, cette capacité à se projeter dans un futur heureux sans l’ex-conjoint dépend aussi du niveau de confiance en soi. « Si l’on a suffisamment de confiance en soi, on est persuadé que l’on va refaire sa vie, qu’on en a la force. A l’inverse, si l’on en manque, on peut se dire que l’on a fait une bêtise, que l’on ne retrouvera pas aussi bien, que l’on ne se fera plus d’amis. Les regrets sont donc très dépendants de cette force vitale que l’on a en soi et de la capacité à faire de nouvelles rencontres« , poursuit la spécialiste.

Récupérer son ex ?

Comment se comporte un homme après une rupture ?

Il se revoit même cohabiter avec sa conjointe, mais il affirme que le mariage, ce n’est plus pour lui ! Quelques tendances

• Près d’un mariage sur deux se termine par un divorce.• La grande majorité des séparations sont amorcées par les femmes.

• Les hommes vivraient de hauts niveaux de détresse et présenteraient un taux élevé de symptômes dépressifs immédiatement après la prise de décision du divorce et lorsque celui-ci devient effectif.

• Les hommes laissés ne commenceraient le processus de deuil qu’au moment de la séparation, ce qui les rendrait susceptibles d’entretenir plus longtemps après la rupture un attachement émotionnel persistant envers l’ex-conjointe et des fantaisies de réconciliation.

• Les hommes auraient spécifiquement tendance à l’hyperactivité frénétique ou à la somatisation et à se tourner vers la violence physique ou vers la répression de leurs émotions.

• Les hommes ont peu tendance à aller chercher de l’aide psychologique.

• L’homme vivrait moins de détresse psychologique sur le long terme que la femme à la suite d’un divorce.

• Les hommes se remarieraient plus rapidement que les femmes.

Source : En quoi et pourquoi les hommes et les femmes sont-ils affectés différemment par la séparation conjugale ? C. Cyr-Villeneuve, F. Cyr., Société française de psychologie, 2009.

Comportements préoccupants

Un homme blessé dans sa fierté masculine lors d’une rupture qu’il n’a pas choisie : voilà une situation qui peut être inquiétante, selon Sacha Genest-Dufault, professeur et chercheur en travail social à l’Université du Québec à Rimouski.

« Des hommes vivent la honte, se sentent humiliés, floués même parfois, par exemple par rapport à la garde des enfants, remarque-t-il. Plusieurs s’isolent pour ne rien laisser paraître. Ils peuvent avoir l’air au-dessus de leurs affaires, ou ils sont arrogants et dénigrent leur ex-conjointe.

Comment savoir si on ne va pas regretter la séparation ?

Cela peut indiquer qu’il/elle se soucie encore de vous et de votre bonheur, même après la rupture.

Alors peut être qu’en effet, votre état émotionnel compte pour lui/elle parce que vous avez été très proche et que votre moral compte pour lui/elle. Mais il est clair que si votre ex était prêt à passer à autre chose, s’il/elle ne regrettait absolument pas la rupture, il/elle ne prendrait pas de vos nouvelles.

  • Vous apprenez qu’il/elle a demandé de vos nouvelles à un proche ?
  • Vous recevez un appel ou un sms de sa part qui vous demande des nouvelles ?
  • Vous savez qu’indirectement il cherche à savoir comment vous allez ?

Ce signe est à considérer avec beaucoup d’attention. Vous devriez lui demander quelles sont ses intentions derrière cette attention à votre égard.

Signe n° 3 : Il/elle vous parle de ses propres sentiments et de ses regrets.

Si votre ex vous parle ouvertement de ses propres sentiments et de ses regrets en ce qui concerne la rupture, cela est un signe évident qu’il/elle regrette la rupture. Cela peut indiquer qu’il/elle est sincèrement désolé.e pour ce qui s’est passé et qu’il/elle souhaite réparer les choses.

Vous pouvez recevoir un sms, un appel ou alors il/elle vous le déclare en face à face.

Vous pouvez également l’apprendre d’une tiers personne qui fera le messager. Révéler des sentiments encore existant et des regrets n’est pas toujours facile et passer par une personne de confiance se révèle être parfois une solution efficace.

Même si c’est plutôt clair, attention toutefois, à ce que ce ne soit pas un moment de faiblesse, une baisse de régime, un manque temporaire.

Il convient de lui demander clairement et d’être honnête avec vous sur ses véritables intentions.

Signe n° 4 : Il/elle regarde vos stories

“Il regarde mes stories, cela signifie t’il que mon ex regrette de m’avoir quitté ?”

La réponse n’est pas aussi simple, mais si vous savez qu’il/elle regarde vos stories, cela signifie qu’il/elle regarde également vos posts et votre fil d’actualités.

Pourquoi fait-il/elle cela ?

  • Il/elle est curieux/se de ce que vous faites et comment vous allez.
  • Il/elle est intéressé/e pour vous redonner une chance.
  • Il/elle veut voir si vous avez quelqu’un d’autre dans votre vie.
  • Il/elle veut vous faire savoir qu’il/elle est toujours intéressé/e par vous.

Pourquoi ne pas lui demander directement la raison pour laquelle il/elle fait cela ?

Vous pouvez lui demander directement les raisons qui le/la poussent à vouloir connaître votre actualité. Si votre objectif est de reconstruire une relation saine, l’honnêteté est un des piliers de la réussite.

Signe n° 5 : Il/elle vous montre des signes d’affection.

Si votre ex vous montre des signes d’affection, comme vous serrer dans ses bras ou vous toucher, cela peut être un signe qu’il/elle regrette la rupture.

Est-ce que je lui manque après une rupture ?

Que vous soyez ou non à l’origine de la rupture, il est normal que cette personne, qui a tenu une place importante dans votre vie, vous manque. On vous dit comment gérer cette période difficile.

A LIRE  Qui sont les fils de Jacques Martin ?

1/ Comprendre d’où vient le manque.Cette première étape est indispensable pour apprendre à distinguer manque et amour. Etre en manque de son ex, ne veut pas pour autant dire que l’on est encore amoureux. Lorsque la rupture date de seulement quelques jours ou quelques semaines, on a tendance à interpréter l’appréhension de l’absence comme un manque. Que l’absence laisse un vide énorme, c’est normal. Mais c’est à vous de vous poser les bonnes questions et d’évaluer vos sentiments, pour savoir si vous souhaitez passer à autre chose, ou au contraire reconquérir votre ex.

2/ Couper les ponts pour se protéger.Si vous souffrez, avoir de ses nouvelles risque de remuer le couteau dans la plaie. Supprimez-le/la de vos contacts, bloquez-le/la sur les réseaux sociaux et prenez soin de ne pas vous rendre sur les lieux qu’il/elle fréquente souvent.

Comment se sent une femme après une rupture ?

Elles étaient plus susceptibles de souffrir d’insomnie, de paniquer, d’avoir recours aux aliments-réconforts, et donc de prendre du poids.

Les femmes surmontent leurs problèmes en comptant sur leurs amis, qui les aident à passer à autre chose, explique au journal le Daily Mail l’auteur principal de l’étude, Craig Morris, professeur d’anthropologie à l’Université de Binghamton. Au contraire, il décrit la réaction typique d’un homme face à une rupture comme « autodestructive ». Il ajoute que leur ressentiment pourraient durer plus longtemps que chez les femmes, jusqu’à ce qu’ils puissent passer à autre chose, souvent en trouvant une nouvelle partenaire.

A lire aussi:

Une rupture amoureuse? bien sûr qu’on se remet!

Rupture amoureuse: on fuit aussi son ex sur Facebook!

Comment faire pour se vider la tête après une rupture ?

Par contre, quand tu laisses partir quelqu’un, il faut le faire sans haine. Tu as le droit d’être triste, et même d’exprimer cette tristesse à cette personne.

  1. Mais, tu dois lui faire également comprendre que tu respectes sa décision, que tu la respectes en tant que personne.
  2. L’amour doit être construit dans un environnement de liberté et libre arbitre.
  3. En laissant partir cette personne, tu lui prouves que tu es capables de lui laisser de l’espace et de respecter ses décisions, même quand celle-ci vont contre toi.

Tu lui prouves aussi que tu es une personne indépendante émotionnellement ! Et si tu aimes cette personne, la laisser partir, ce n’est qu’une première étape. En effet, d’autres étapes sont à mettre en place pour espérer la voir revenir. Et sur le sujet, je ne peux que te conseiller l’ebook gratuit que j’ai écrit : la meilleure méthode pour récupérer son ex,

Est-ce que je lui manque après une rupture ?

La rupture amoureuse et le manque – Le manque après une rupture est NORMAL, tu ne dois pas t’inquiéter pour ça lors des premières semaines voir lors des 3 premiers mois après ta rupture. Ça devient en revanche problématique au-delà des 3 mois après votre séparation.

  • Il est fréquent que je reçois des email de personnes me disant « Mon ex me manque 1 an après, que faire ? » Ce genre de cas se rapproche n’a rien a voir avec le manque normal que chacun peut éprouver : c’est un cas de dépendance.
  • Si ton ex te manque toujours autant alors que la séparation a eue lieu depuis plus de 3 mois, c’est que le manque que tu éprouves est plutôt lié à une dépendance par rapport à ce que t’apportais ton ex dans la relation.

Dans mon cas, mon ex m’a terriblement manqué durant les 6 mois suivant la séparation. Ça a commencé à s’atténuer – du moins, c’est ce que je pensais – lorsque je me suis résigné à me dire la phrase suivante : « Ok, mon ex me manque terriblement, mais c’est terminé, maintenant je DOIS passer à autre chose et ne pas l’attendre. » Car, durant ces 6 mois, je n’arrêtais pas de faire des aller-retour entre ses amis et sa famille pour me rassurer et me dire qu’elle allait revenir dans X mois, car elle aura pris conscience qu’elle venait quand même de perdre une très belle relation amoureuse.

Est-ce possible de se séparer pour mieux se retrouver ?

Il est peut-être temps de reprendre les choses en main, et d’accepter de mettre un terme à votre histoire, de prendre LA décision salutaire pour votre bien à tous les deux.

Se quitter pour mieux se retrouver plus tard, c’est tout à fait possible ! Mais cela ne fonctionne pas toujours : rien n’est garanti, la rupture peut libérer l’autre qui n’aura plus envie de revenir, ou vous risquez de vous remettre ensemble en répétant les mêmes erreurs…

Comment puis-je réussir cette étape délicate de la rupture ? D’abord, en ne prenant pas cette décision à la hâte, sur un coup de tête, car vous pourriez le regretter rapidement. Ensuite, le plus important à ce moment précis est de vous quitter en bonne intelligence ; vous serez ainsi dans de meilleures dispositions pour la suite. Décider de rompre est difficile, mais une fois le pas franchi, il n’est pas question de revenir en arrière : acceptez que cette histoire prenne fin, pour pouvoir avancer et en envisager une nouvelle ensemble.

J’ai rompu, et après ? Bravo, vous avez eu le courage de vous lancer dans cette épreuve, maintenant il faut agir. Votre première action consistera à mettre une véritable distance physique ET affective entre vous : habitez chacun de votre côté, et évitez les contacts. Vous devez prendre vos distances pour recueillir des réactions de votre femme ou votre mari.

Le silence radio s’impose ! En effet, on parle bien de rompre, pas de faire un break (une pause) ! Les règles ne sont pas les mêmes : il ne s’agit pas simplement de mettre votre couple entre parenthèses et de prendre un peu de distance.

Quel type souffrance pour celui qui quitte ?

Les étapes du deuil amoureux

La séparation est source de détresse et s’assimile au deuil. Elle ne se fait jamais sans souffrance que l’on soit celui qui quitte ou celui qui est quitté. La personne qui prend la décision de quitter aura un cheminement rempli de culpabilité et de malaise. La personne qui est quittée sera déstabilisée par l’incompréhension et le rejet.

De plus, la souffrance est proportionnelle à la force de l’attachement et à l’importance de l’investissement affectif au moment de la séparation et ce, peu importe la durée de la relation. Bref, la séparation engendre entre autre du stress, de la solitude, le rejet et un état dépressif.

Le deuil est un processus complexe déclenché par la perte d’un « objet ». Le terme « objet » signifie autant la perte d’une personne que d’une situation. Autrement dit, toute perte importante peut enclencher un processus de deuil. Exemple : la perte d’un être cher en cas de décès, la perte d’une relation amoureuse en cas de séparation ou la perte d’une situation sécuritaire en cas de perte d’emploi. Il importe donc dans tous les cas de faire le deuil de l’objet perdu.

A LIRE  Pourquoi Sardou vend sa maison ?

Le deuil amoureux comprend 5 étapes principales. Ces étapes du deuil amoureux ne sont pas linéaires, mais constituent plutôt un cycle.

Comment faire le deuil d’un amour impossible ?

Voici donc nos meilleurs conseils pour vous aider à faire le deuil d’une relation.

Lorsqu’on parle de rupture, on pense d’abord à la fin d’un couple, mais cette séparation peut tout aussi bien concerner une relation amicale. Dans certains cas, perdre un(e) ami(e) peut être aussi difficile que de se séparer d’un conjoint. Il est donc essentiel d’avoir en tête la bonne méthode pour faire le deuil d’une relation terminée. Bien évidemment, chaque situation est unique, il n’existe pas de recette miracle, mais nous pouvons vous donner quelques pistes pour mieux vivre cette période difficile.

Les différentes étapes du deuil suite à la fin d’une relation

Après une rupture, il est normal de passer par diverses phases parmi lesquelles :

  1. Le choc : la relation définitivement terminée, vous êtes en état de choc ;
  2. Le déni : vous ne parvenez pas à croire que la séparation est effective et vous espérez pouvoir convaincre l’autre personne de revenir vers vous ;
  3. La colère : vous avez pris conscience que la rupture est bien réelle et vous en voulez à votre ex-partenaire ; les moments négatifs de votre relation vous reviennent en mémoire, vous ne l’idéalisez plus, au contraire, vous ne voulez plus en entendre parler ;
  4. L’abattement : vous commencez à repenser à ce qu’il y avait de positif dans votre couple, vous ressasser des souvenirs et pleurez beaucoup jusqu’à vous en épuiser.

Comment se détacher d’une personne que l’on aime ?

Un couple qui ne parvient pas à communiquer ensemble est voué à l’échec. 10 Conseils pour s’éloigner de quelqu’un dont on est amoureux rupture difficilerupture difficile

Quand vous avez donné de votre personne et que malgré tous vos efforts la situation demeure inchangée, il est temps de prendre le taureau par les cornes. Tout d’abord, il faut vous préparer mentalement et faire preuve de confiance en vous et en l’avenir. En effet, renoncer à une personne dont vous êtes amoureux ne sera pas facile. Toutefois, pour votre santé mentale, il faudra prendre le risque de souffrir un moment pour enfin pouvoir prétendre au bonheur. Le temps répare tout, il suffit de le laisser faire son œuvre. Voici donc 10 conseils pour vous aider à surmonter cette déception amoureuse et vous relever.

1. Prendre ses distances

Dans un premier temps, il va falloir être radicale. Vous ne pouvez décemment pas rester proche d’une personne qui ne vous rend pas votre amour ou avec qui rien ne fonctionne. Cela serait de l’auto-flagellation et vous ne feriez qu’en souffrir. Il faut donc, aussi dur ce cela puisse être que vous preniez vos distances avec ce partenaire et que vous n’ayez plus aucun contact physique avec lui. Il faudra que vous vous fassiez violence pour résister à la tentation. Car, bien évidemment, elle sera forte et il sera difficile de ne pas flancher. Si vous voulez être heureux et épanoui, il va falloir vous éloigner complétement de cette personne toxique pour vous.

2. Sortir de sa zone de confort

Pour parvenir à faire une croix sur la personne que vous aimez, vous devez oser sortir de votre zone de confort. Ce que l’on entend par là, c’est que vous devez vous ouvrir à d’autres choses. Osez des choses que vous n’auriez jamais imaginé faire avec votre partenaire. Cela vous aidera à avoir de nouveaux centres d’intérêts, mais aussi à mieux vous connaître. C’est aussi une bonne occasion de faire de nouvelles rencontres et de vous créer un nouveau cercle de relations.

3. Avoir une vie personnelle remplie

avoir une vie remplieavoir une vie remplie

La meilleure façon de se remettre d’une rupture est de vous occuper. Si vous avez eu la malchance de partager la vie d’un pervers narcissique qui vous a éloigné de vos proches, c’est le moment de renouer avec eux. Ce sera une véritable bouffée d’air frais dans votre vie. De plus, vous pourrez avoir une oreille attentive qui pourra recevoir vos confidences et vos incertitudes lorsque le manque de votre partenaire infortuné se fera sentir. Sortez, amusez-vous, faites-vous plaisir, allez dans des endroits agréables, passez du bon temps, créer vous une vie où votre bien-être et votre épanouissement seuls comptent. Il est temps d’être égoïste.

4.

Pourquoi je ne peux pas l’oublier ?

Selon la psychologue Bluma Zeigarnik, le cerveau de l’être humain n’arrive pas à oublier les tâches qu’il a commencées et qu’il n’a pas pu achever. Même s’il en a accompli d’autres à côté, il va toujours avoir tendance à se focaliser sur ce qu’il n’a pas terminé. Conscient d’abord, ce mécanisme devient inconscient à mesure qu’il perdure dans le temps ; ladite tâche inachevée demeurant dans l’esprit du concerné jusqu’à ce qu’il la réalise dans les faits. Cette “tâche” peut être factuelle comme émotionnelle. En amour, la théorie permet donc d’expliquer pourquoi on n’arrive pas à oublier une personne en particulier : dans notre psychisme, la relation amoureuse n’est pas achevée. On reste donc bloqués sur la page à moitié entamée sans parvenir à la tourner.

La suite après cette publicité

On arrive pas à oublier un histoire d’amour qui n’a jamais commencé

On étudie souvent l’effet Zeigarnik sous le prisme du travail, puisqu’il joue sur la productivité des salariés et alimente leur charge mentale lorsqu’une des tâches et/ou missions qui leur est attribuée n’est pas terminée. Dans cet article, on analyse cet effet dans le cadre de nos amours. L’effet Zeigarnik s’y exprime pleinement auprès des gens qui désirent et aiment quelqu’un mais qui ne parviennent pas à se mettre en couple avec cette personne, pour des raisons indépendantes de leur volonté*. L’amour qu’ils pensaient possible ne l’est pas, et la mission n’est jamais accomplie… Le cerveau fait alors une fixette dessus, et les encourage à terminer ladite mission (parfois jusqu’à l’obsession). Impossible pour eux d’oublier cet être qu’ils ont tant désiré, avec lequel ils ont frôlé l’amour idéalisé sans jamais le toucher. Bien qu’ils n’aient pas eu à subir de rupture, aller de l’avant semble encore plus dur dans ce cas de figure.

 

Vous aimeriez aussi

Notre site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accept Lire