Home » Quel mois ne pas manger de moules ?

Quel mois ne pas manger de moules ?

by Judith Ferrier
Quel mois ne pas manger de moules

Selon la tradition, effective aussi pour les autres coquillages comme les huîtres, on ne devrait manger des moules que pendant les mois en -r : janvier, février, mars, avril, septembre, octobre, novembre, et décembre. Certains vont même jusqu’à dire que les moules se mangent uniquement pendant les mois se terminant en -bre : soit les quatre derniers mois de l’année.

En France, il existe une rumeur persistante selon laquelle on ne doit manger les moules que pendant les mois contenant la lettre « r » : janvier, février, mars, avril… D’autres pensent que seuls les mois en « -bre » sont concernés : septembre, octobre… Cette rumeur remonte à l’Ancien Régime, pendant lequel on ne pouvait effectivement pas déguster les crustacés n’importe quand.

Comme pour de nombreux coquillages bivalves, les huîtres, les bulots ou l’amande de mer, la tradition française veut que ces mollusques se mangent seulement pendant les mois qui possèdent la lettre “r” : janvier, février, mars, avril, septembre, octobre, novembre et décembre. Certains s’entêtent et continuent de dire que les moules se mangent les quatre derniers mois de l’année, de septembre à décembre.
La saison des moules fraiches va d’octobre à mars . Une tradition ancestrale consiste à dire que les moules et les coquillages en général peuvent être dégustés durant les mois en “R” : soit de septembre à avril. Le reste du temps, les moules peuvent contenir des bactéries issues des algues qui prolifèrent sur les plages durant les mois chauds.
Quel mois ne pas manger de moules ?

Selon la tradition, effective aussi pour les autres coquillages comme les huîtres, on ne devrait manger des moules que pendant les mois en -r : janvier, février, mars, avril, septembre, octobre, novembre, et décembre.

Quelle est la saison des moules du Mont Saint-michel ?
Elles sont le plus souvent gouteuses et charnues pendant les mois de septembre à avril. Par contre, elles ont tendance à être laiteuses pendant les mois allant de mai à fin août. Toutefois, si vous voulez manger des moules d’un type bien précis, vous devez nécessairement attendre la période appropriée.  

Quelles moules en mars

La saison des moules fraiches va d’octobre à mars . Une tradition ancestrale consiste à dire que les moules et les coquillages en général peuvent être dégustés durant les mois en “R” : soit de septembre à avril. Le reste du temps, les moules peuvent contenir des bactéries issues des algues qui prolifèrent sur les plages durant les mois chauds.

En France, il existe une rumeur persistante selon laquelle on ne doit manger les moules que pendant les mois contenant la lettre « r » : janvier, février, mars, avril… D’autres pensent que seuls les mois en « -bre » sont concernés : septembre, octobre… Cette rumeur remonte à l’Ancien Régime, pendant lequel on ne pouvait effectivement pas déguster les crustacés n’importe quand.

A LIRE  Pourquoi es-tu la femme de ma vie ? Découvrez ma lettre d'amour sincère et passionnée

Comme pour de nombreux coquillages bivalves, les huîtres, les bulots ou l’amande de mer, la tradition française veut que ces mollusques se mangent seulement pendant les mois qui possèdent la lettre “r” : janvier, février, mars, avril, septembre, octobre, novembre et décembre. Certains s’entêtent et continuent de dire que les moules se mangent les quatre derniers mois de l’année, de septembre à décembre.

La saison des moules se déroule en fait de juillet à fin avril. Une période qui couvre dès lors trois saisons (été, automne et hiver). On associe de toute façon les moules à l’été, période à laquelle la saison des moules commence, ce qu’on attend toujours avec impatience.

Quel vin rouge avec des moules ?

Comment ne pas être malade avec des moules

Elles causent alors des diarrhées, nausées et vomissements, maux de tête ou fièvre. Consommés crus ou mal cuits, les germes de certains mollusques peuvent donc vite nous rendre malades, voire nous empoisonner. Chez les personnes fragiles (femmes enceintes, enfants, personnes âgées ou immunodéprimées), les manifestations peuvent être plus sévères : déshydratation rapide, etc.
Les patients immunodéprimés, jeunes enfants, personnes âgées et femmes enceintes sont autant de personnes fragiles qui supporteraient mal la consommation de bactéries pathogènes. Ils ont en effet plus de risques de développer des complications en cas d’intoxication alimentaire.
Pourquoi les huîtres rendent malades ?

Nous connaissons tous quelqu’un qui refuse de manger des huîtres, sous prétexte que cela le rend malade. Il se peut même que vous ayez vécu la mauvaise expérience d’avoir été malade avec des huîtres. Ce n’est pas un souvenir des plus réjouissants. Pourtant, il faut savoir que les cas d’allergies aux huîtres sont assez rares.

Une intoxication alimentaire peut être liée, en particulier, à la consommation d’huîtres, de crevettes, de moules, de poissons, de viandes rouges ou blanches, de produits laitiers non pasteurisés, d’œufs ou encore d’une eau impropre.
Si, à la suite d’un repas, au moins deux personnes présentent quasi simultanément des symptômes tels que vomissements, diarrhée ou nausées, alors une intoxication alimentaire est fortement à suspecter.
Elle se traduit par une irritation cutanée, des nausées… Les personnes hypersensibles aux moules en souffrent surtout en début de saison, en juillet et en août, quand les moules contiennent beaucoup de protéines. Clôturer le repas par un verre de lait peut être utile.

  • Les moules et autres mollusques de la Méditerranée peuvent être contaminés par le virus de l’hépatite A.
  • A LIRE  Comment reconnaître un amour naissant chez un homme ?

    En effet, comme la viande ou le poisson crus, les moules, huîtres, coques et autres palourdes peuvent être porteuses de bactéries pathogènes (listeria, salmonella…). Pour ne pas souffrir d’une intoxication alimentaire diarrhéique, neurotoxique, amnésique ou paralysante et pour régaler vos convives à la dégustation de ces produits frais, faites attention à ces quelques points. Pourquoi faut-il faire particulièrement attention ?

    Quelles moules en avril

    La saison des moules fraiches va d’octobre à mars . Une tradition ancestrale consiste à dire que les moules et les coquillages en général peuvent être dégustés durant les mois en “R” : soit de septembre à avril. Le reste du temps, les moules peuvent contenir des bactéries issues des algues qui prolifèrent sur les plages durant les mois chauds.

    Beaucoup de personnes se posent des questions sur la saison idéale pour manger des moules. Il faut savoir que les moules se mangent de préférence pendant les mois ayant un « r », c’est-à-dire : janvier, février, mars, avril, septembre, octobre, novembre et décembre.

    Comme pour de nombreux coquillages bivalves, les huîtres, les bulots ou l’amande de mer, la tradition française veut que ces mollusques se mangent seulement pendant les mois qui possèdent la lettre “r” : janvier, février, mars, avril, septembre, octobre, novembre et décembre. Certains s’entêtent et continuent de dire que les moules se mangent les quatre derniers mois de l’année, de septembre à décembre.
    Elles sont le plus souvent gouteuses et charnues pendant les mois de septembre à avril. Par contre, elles ont tendance à être laiteuses pendant les mois allant de mai à fin août. Toutefois, si vous voulez manger des moules d’un type bien précis, vous devez nécessairement attendre la période appropriée.  
    Cependant, il est conseillé de les consommer durant les mois d’avril à septembre, car c’est la période où elles sont le plus savoureuses. Il existe de nombreuses façons de déguster les moules.
    Chez certains, les moules ne se mangent que pendant les mois ayant un « bre » c’est-à-dire : septembre, octobre, novembre et décembre. Mais, ces périodes ont été traditionnellement définies pour manger des moules.

    Quelle est la meilleure saison des moules

    Beaucoup de personnes se posent des questions sur la saison idéale pour manger des moules. Il faut savoir que les moules se mangent de préférence pendant les mois ayant un « r », c’est-à-dire : janvier, février, mars, avril, septembre, octobre, novembre et décembre.

    Bon nombre de personnes se demandent quelle est la meilleure saison pour déguster les moules. Pour certains, les moules sont meilleurs dans les mois en R (janvier, février) et donc adaptés pour la consommation. Pour d’autres, elles sont bonnes à manger durant les mois en BRE (de septembre à décembre).

    A LIRE  Pourquoi l'amour compliqué est-il si captivant ? Découvrez des citations inspirantes sur les relations complexes

    De nombreuses personnes se posent la question à savoir quelle peut être la meilleure saison pour manger des moules. Ces dernières se consomment depuis la préhistoire, et ce, quel que soit le type. Bourré de vitamines, ce fruit de mer peut se déguster en salade, farcie, ou encore crue.

    Comme pour de nombreux coquillages bivalves, les huîtres, les bulots ou l’amande de mer, la tradition française veut que ces mollusques se mangent seulement pendant les mois qui possèdent la lettre “r” : janvier, février, mars, avril, septembre, octobre, novembre et décembre. Certains s’entêtent et continuent de dire que les moules se mangent les quatre derniers mois de l’année, de septembre à décembre.
    Chez certains, les moules ne se mangent que pendant les mois ayant un « bre » c’est-à-dire : septembre, octobre, novembre et décembre. Mais, ces périodes ont été traditionnellement définies pour manger des moules.
    Cependant, il est conseillé de les consommer durant les mois d’avril à septembre, car c’est la période où elles sont le plus savoureuses. Il existe de nombreuses façons de déguster les moules.

    Quelle est la quantité de moules par personne

    On dit généralement qu’il faut compter 450 grammes de moules par personne. On peut estimer que 450g de moules correspondent à environ 20-25 coquillages. Cela représente l’équivalent de la portion de protéines nécessaires. En général, un demi-kilo de moules peut servir à une personne pour un repas principal ou à deux personnes pour un apéritif.

    Puis-je manger des moules tous les jours ?
    Nous suggérons 450 à 500g par personne pour un plat principal ou 250g par personne pour un apéritif. Pour un repas principal, pour 5 personnes, nous conseillons donc de cuisiner 2 à 2.5kg de moules. À quelle fréquence faut-il manger des moules ?

    Suivre la règle du “R” pour les coquillages.

    Heureusement, la réponse est finalement assez simple à mémoriser puisque l’on compte en général (pour un mangeur « normal ») 800 grammes de moules par personne, ce qui correspond environ à un litre de moules. Cette quantité est idéale dans le cas où les moules sont accompagnées de frites.
    Attention aux gros mangeurs ! Prévoyez un peu plus pour eux, rajoutez 50% soit 1.5 litres pour les affamés dont je fais partie 😉 Pour les frites on comptera environ 3 pommes de terre moyennes pour les mangeures moyens, 2 pour les enfants et 4 pour les gros mangeurs. On pourra aussi compter 1 kilo de patates pour 4 personnes.

    Vous aimeriez aussi

    Notre site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accept Lire