Home » Est-ce que le silence est un message ?

Est-ce que le silence est un message ?

by Judith Ferrier
Est-ce que le silence est un message

De l’absence totale de mots au bruit du néant, de l’absence de mots sans pour autant être absence de communication, entre l’explicite et l’implicite, entre le dit et le non-dit, entre silence forcé et silence souhaité, précurseur d’insécurité ou symbole de confort, le silence revêt tant de significations qu’il fait aussi peur qu’il fascine.

Il a souvent un pouvoir plus grand que les mots, notamment lorsqu’il s’agit de choses indicibles. Le silence est multiple : il peut signifier la paix, la tranquillité, le bonheur, la peur comme l’ennui. Certains redoutent les silences qu’ils trouvent inconfortables, parfois même paralysants.

Si de prime abord, parler de silence nous renvoie à l’introspection lors d’une méditation ; une autre définition nous explique que le silence est, dans son sens originel, l’état de la personne qui s’abstient de parler. Ce n’est pas pour autant un mutisme.

Faire silence, c’est se rendre disponible pour les paroles des hommes et des femmes qui peuvent nous transmettre un savoir. Le silence est la condition de l’apprentissage. C’est l’état d’esprit qui réalise ses faiblesses, ses insuffisances, qui a soif d’apprentissage. C’est en bref faire preuve d’humilité. Celui ou celle qui veut s’instruire doit avant tout se taire, écouter et observer.

Comment réagir face au silence de l’autre ? 

Pas évident de réagir face au silence de l’autre : selon nos caractère et notre état d’esprit, ce silence peut vite nous faire sortir de nos gonds ! Or, nous devons apprendre à respecter le silence, à comprendre qu’il s’agit d’un mode de communication qui va au-delà des mots.

Quand le silence parle

Comment réagir face au silence de l’autre ? 

Pas évident de réagir face au silence de l’autre : selon nos caractère et notre état d’esprit, ce silence peut vite nous faire sortir de nos gonds ! Or, nous devons apprendre à respecter le silence, à comprendre qu’il s’agit d’un mode de communication qui va au-delà des mots.

Lors d’un conflit, le silence est aussi une forme d’attaque : on refuse de s’exprimer pour déstabiliser l’autre, parfois pour être certain(e) que ses mots ne seront pas utilisés contre soi, ou tout simplement car on ne souhaite pas se laisser envahir par les émotions en parlant : le silence devient alors la forme de communication la plus rationnelle. 

Selon les personnes et les situations, le silence peut vouloir dire énormément de choses. En couple, si un membre a tendance à être silencieux, il vous faudra comprendre mieux son caractère afin de découvrir ce qui se cache sous ses silences et d’apprendre à gérer la situation comme il faut.  Contrairement aux idées reçues, le silence est bien une forme de communication !

Le silence est douloureux pour chacun(e) : pour le ou la mutique, c’est une façon de se protéger ; pour l’autre, c’est comme une trahison, un manque de confiance.  Lorsque le silence se fait trop présent et que vous sentez qu’il pourrait dériver sur une dispute, préférez vous taire à votre tour et vous éloigner si nécessaire. 

Le silence est une forme de communication complexe avec laquelle il peut être difficile de composer. Face au silence de l’autre, il n’est pas toujours facile d’avoir la réaction adéquate. Signe de douleur, de refus, il peut aussi être un signe de bien-être. Découvrez ce que signifient les silences de l’autre. 

Que signifie le silence ? 

Voilà une question complexe !

Pourquoi le silence est une réponse

Peut-être nous a-t-on trop répété que « le silence blesse plus que les mots » ou que « le silence est le meilleur des mépris ». Pourtant, le silence est une forme de communication non verbale. Le silence est aussi une réponse. En effet, paradoxalement, le silence est polysémique, c’est-à-dire qu’il a plusieurs sens.

A LIRE  Which Friends cast member has the most money?

Comment réagir face au silence de l’autre ? 

Pas évident de réagir face au silence de l’autre : selon nos caractère et notre état d’esprit, ce silence peut vite nous faire sortir de nos gonds ! Or, nous devons apprendre à respecter le silence, à comprendre qu’il s’agit d’un mode de communication qui va au-delà des mots.

Il a souvent un pouvoir plus grand que les mots, notamment lorsqu’il s’agit de choses indicibles. Le silence est multiple : il peut signifier la paix, la tranquillité, le bonheur, la peur comme l’ennui. Certains redoutent les silences qu’ils trouvent inconfortables, parfois même paralysants. Il est parfois vécu comme un vide angoissant, comme un non-être. Pour d’autres, le silence est art, une richesse attendue.

Faire silence, c’est se rendre disponible pour les paroles des hommes et des femmes qui peuvent nous transmettre un savoir. Le silence est la condition de l’apprentissage. C’est l’état d’esprit qui réalise ses faiblesses, ses insuffisances, qui a soif d’apprentissage. C’est en bref faire preuve d’humilité.

Lors d’un conflit, le silence est aussi une forme d’attaque : on refuse de s’exprimer pour déstabiliser l’autre, parfois pour être certain(e) que ses mots ne seront pas utilisés contre soi, ou tout simplement car on ne souhaite pas se laisser envahir par les émotions en parlant : le silence devient alors la forme de communication la plus rationnelle. 

Il est au coeur du bonheur que l’on recherche tant. En réalité, le silence peut se révéler très puissant. Il bénéficie d’une force et d’une particularité : c’est dans le silence qu’émerge la véritable réflexion, c’est dans le silence que l’on se ressource, que l’on se recentre sur soi-même. Le silence est aussi une arme redoutable.

Le silence est douloureux pour chacun(e) : pour le ou la mutique, c’est une façon de se protéger ; pour l’autre, c’est comme une trahison, un manque de confiance.  Lorsque le silence se fait trop présent et que vous sentez qu’il pourrait dériver sur une dispute, préférez vous taire à votre tour et vous éloigner si nécessaire. 

Pourquoi le silence est si puissant

Il a souvent un pouvoir plus grand que les mots, notamment lorsqu’il s’agit de choses indicibles. Le silence est multiple : il peut signifier la paix, la tranquillité, le bonheur, la peur comme l’ennui. Certains redoutent les silences qu’ils trouvent inconfortables, parfois même paralysants.

Il est parfois vécu comme un vide angoissant, comme un non-être. Pour d’autres, le silence est art, une richesse attendue. Il est au coeur du bonheur que l’on recherche tant. En réalité, le silence peut se révéler très puissant.

Faire silence, c’est se rendre disponible pour les paroles des hommes et des femmes qui peuvent nous transmettre un savoir. Le silence est la condition de l’apprentissage. C’est l’état d’esprit qui réalise ses faiblesses, ses insuffisances, qui a soif d’apprentissage. C’est en bref faire preuve d’humilité. Celui ou celle qui veut s’instruire doit avant tout se taire, écouter et observer.

Il y a tant que choses que nous ne pouvons réaliser que dans la solitude et le silence : lire, méditer, penser… Le silence est aussi le respect de la parole. Il est permet le son. Le silence rend la vie tellement plus riche.      4. LE SILENCE REND STUPIDE L’ADVERSAIRE. 

A LIRE  Pourquoi l'homme Poissons n'est-il pas intéressé ? Décryptage et conseils pour capter son attention

Il bénéficie d’une force et d’une particularité : c’est dans le silence qu’émerge la véritable réflexion, c’est dans le silence que l’on se ressource, que l’on se recentre sur soi-même. Le silence est aussi une arme redoutable. Il est une clé du charisme : s’il est important de savoir parler, il l’est encore plus de savoir se taire.      1.

Tout ce qui était enfoui, dissimulé sous les bruits de fond, semble rejaillir : colère, tristesse, frustration, douleur… Le silence peut nous renvoyer à nos peurs les plus ancrées : peur de l’abandon, de la solitude… Ce face-à-face avec le silence qui peut être parfois inconfortable est pourtant nécessaire pour suivre notre évolution. Le silence est une condition essentielle pour trouver la paix intérieure.

Pas réjouissant. Le silence est la meilleure réponse

Les personnes qui sont vraiment puissantes sont aussi très souvent les plus silencieuses. Conscientes de leur force, elles utilisent le langage de façon mesurée et toujours avec une extrême bienveillance. Quitte à se taire si elles jugent que la situation pourrait s’envenimer.

Pourquoi le silence vaut mieux que la parole

Mais il faut aussi comprendre que le silence n’est pas une fin en soi. Au contraire, il peut aussi être une étape vers une prise de parole bénéfique.

S’il est parfois criminel de se taire, le silence, bien compris et bien utilisé, nous permet de nous reposer du bruit que font les mots tout en restant auprès d’autrui. Il y a donc bien un temps pour parler jusqu’au temps de se taire, quand alors il n’est plus besoin de langage pour comprendre l’autre. Se taire avec un ami – François Morel

VIDEO

Le silence, ici défini comme ce qui s’oppose au bruit, est alors nécessaire pour grappiller des instants de calme et de repos. Enjoy the silence – Depeche mode

VIDEO Mais on peut alors penser que c’est pour mieux revenir en société que nous avons besoin de ces moments de solitude et de calme.

Ce silence actif devient, par ricochet, une question puissante qui crée un impact favorable sur la clarté de l’esprit.   Pourtant, la société nord-américaine valorise la présence du bruit incessant dans nos vies. Souvent perçu comme un acte passif ou inconfortable, le silence a bien mauvaise presse en affaires et dans les médias.

Ne le savez-vous donc pas, parfois, « silence like a cancer grows » ? Sound of silence – Simon and Garfunkel

VIDEO On pourrait ainsi penser que le silence est quelques fois un fardeau pesant dont il faut absolument se délester.

Qui ne connaît pas ce proverbe ancien qui nous invite à valoriser le silence plutôt que la parole? Comme le disait Confucius: «Si l’homme a deux oreilles et une bouche, c’est pour écouter deux fois plus qu’il ne parle». Parce que l’absence de langage permet la présence à soi et à l’autre.

Quel est le secret du silence

Mais alors,qu’est-ce que le silence ? Et que se passe-t-il vraiment quand nous parvenons à retrouver la capacité de faire silence ? On pourrait le croire timide et pourtant le silence est un arrière-fond permanent.

Utiliser le silence pour être plus désirable

Le pouvoir du silence ne se manifeste pas simplement sur l’échiquier social. Il se révèle aussi d’une grande aide dans nos relations amoureuses. C’est un grand atout dans le jeu de la séduction. Il se décline alors en 2 volets : l’écoute active et la stratégie du mystère.

A LIRE  Est-ce que Vincent Lindon est marié ?

Le silence est une forme de rigueur, rappelons-nous ! Au premier coup de maillet il se produit un silence total, chacune de nous se tait, s’immobilise et devient attentive, il en est ainsi jusqu’à la fermeture des travaux.

Est secret par conséquence, ce qui est caché, dissimulé, hors d’atteinte, à l’écart, recouvert, protégé, masqué, voilé, retiré, séparé, disparu, connu d’un nombre limité, confidentiel etc.. Il est donc équivalent du silence  et de la discrétion. Il est une autre forme de silence. Les yeux bandés lors de mon initiation ou seule l’ouie me faisait percevoir les différents sons.

Silence, sujet  vaste est varié. Que veut-il dire ? Paix, Sérénité, Communion, Humilité, Secret, Indifférence, peur, honte ignorance… Ou tout à la fois. Mais le silence a parfois son prix. Combien de victimes, de morts encore aujourd’hui (les événements nous le prouvent) ?

Le Secret du Silence ou Le Silence du Secret Savoir se taire et s’abstenir de parler c’est pouvoir surtout entendre, écouter et ne rien dire (premier travail d’apprenti) ce qui nous donne la  faculté de pouvoir penser, réfléchir en toute sérénité et d’abandonner ses préjugés. Mon premier travail fut de garder le silence pendant presque 2 ans.

En réalité ces personnes utilisent la technique qui est justement à l’origine de leur succès. Le silence est une force qui peut effrayer parce qu’elle nous paraît profonde et obscure. Elle revoit à nos angoisses et à cette peur instinctive du vide bien ancré au plus profond de nous-mêmes.

Quand le silence parle plus que les mots

Il y a des silences qui font du bruit. Se taire est une espèce de solitude. Certaines choses sont mieux non dites. À trop parler, on finit par trop se confier. Parler c’est semer. Écouter c’est récolter. Le silence est un texte difficile à interpréter.Ceux qui parlent le moins entendent le plus. Le meilleur des derniers mots, est de se taire.

Comment réagir face au silence de l’autre ? 

Pas évident de réagir face au silence de l’autre : selon nos caractère et notre état d’esprit, ce silence peut vite nous faire sortir de nos gonds ! Or, nous devons apprendre à respecter le silence, à comprendre qu’il s’agit d’un mode de communication qui va au-delà des mots.

Il y a plus de sagesse dans nos silences que dans nos paroles. Un silence éloquent vaut toujours mieux que des mots insensés. Si tu ne peux pas parler en bien d’une personne, n’en parles pas. Nos moments de silence donnent plus de valeur à ce que l’on dit. Les gens intelligents refusent de parler quand ils n’ont rien à dire.

On ne doit cesser de se taire, que quand on a quelque chose à dire qui vaut mieux que le silence. Parfois, il est préférable de taire certaines choses à une personne qui n’est pas prête à les entendre. Un être humain a besoin de deux années pour apprendre à parler, et de toute une vie pour apprendre à se taire.

Le silence est douloureux pour chacun(e) : pour le ou la mutique, c’est une façon de se protéger ; pour l’autre, c’est comme une trahison, un manque de confiance.  Lorsque le silence se fait trop présent et que vous sentez qu’il pourrait dériver sur une dispute, préférez vous taire à votre tour et vous éloigner si nécessaire. 

Vous aimeriez aussi

Notre site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accept Lire